(New York) Le groupe américain Dow, qui fabrique des matériaux et produits pour les industriels et a vu son chiffre d’affaires chuter de 24 % à cause de la pandémie, a annoncé jeudi qu’il allait supprimer 6 % de ses effectifs, soit environ 2190 postes.  

Agence France-Presse

L’entreprise va aussi engager des actions pour céder des « actifs non compétitifs », a indiqué son PDG Jim Fitterling dans un communiqué à l’occasion de la publication des résultats trimestriels.

Le groupe, qui gère 109 sites dans 31 pays et emploie actuellement environ 36 500 personnes, est passé dans le rouge sur la période, encaissant une perte nette de 225 millions de dollars.  

Rapportée par action et hors élément exceptionnel, la perte s’élève à 26 cents, ce qui est un peu moins que les 30 cents attendus par les analystes.  

Le repli du chiffre d’affaires de l’entreprise, à 8,01 milliards de dollars, a été entraîné à la fois par la baisse des prix de 14 % en raison principalement de la baisse des coûts de l’énergie, ainsi que par la baisse des volumes vendus.  

« La croissance de la demande pour les secteurs des produits de l’emballage alimentaire, de santé et d’hygiène, de ménage et pour la pharmacie a été plus que contrebalancé par la faiblesse chez nos clients produisant des biens de consommation durables », remarque Dow dans le communiqué.  

Le groupe a bien « commencé à constater des améliorations graduelles dans la plupart des secteurs » sur ses principaux secteurs et zones géographiques en juin, a relevé M. Fitterling. « La reprise croissante en Chine et les premiers signes d’amélioration en Europe occidentale sont des indicateurs positifs pour les États-Unis et l’Amérique latine », a-t-il ajouté.  

Toutefois, a aussi souligné le PDG, « sur la base de ce que nous avons vu au deuxième trimestre et en juillet, nous continuons de nous attendre à une reprise graduelle et inégale et, par conséquent, restons intensément concentrés sur les actions sous notre contrôle et sur la façon de maximiser nos avantages opérationnels », a-t-il ajouté.

En plus des suppressions de postes et de la cession d’actifs, le groupe veut réduire ses mesures d’économies sur les dépenses opérationnelles de 350 à 500 millions de dollars en 2020.  

À Wall Street, l’action de Dow, séparé de DuPont depuis le printemps 2019, prenait 1,5 % dans les échanges électroniques précédant l’ouverture de la séance officielle.