(Montréal) Des piquets de grève ont été dressés, tôt vendredi, devant sept résidences pour aînés appartenant au groupe Chartwell à Québec et au Saguenay.

Lia Lévesque
La Presse canadienne

Le Syndicat québécois des employés de service — le principal syndicat de préposés aux bénéficiaires dans le secteur privé au Québec — a mis sa menace à exécution et a déclenché la grève, après avoir constaté l’impasse à l’issue des dernières séances de conciliation.

Ces quelque 500 travailleurs, principalement des préposés aux bénéficiaires, sont souvent payés 13,50 $ ou 14 $ l’heure, avant les primes COVID temporaires versées par le gouvernement du Québec.

Le salaire minimum est de 13,10 $ l’heure au Québec.

Le SQEES, qui est affilié à la FTQ, réclame pour ses membres 15 $ l’heure à l’embauche et une augmentation de 1 $ par année.

« Nos demandes sont plus que raisonnables. Chartwell, c’est le seul au Québec à penser que leurs travailleuses et leurs travailleurs ne méritent pas plus, ni mieux », a déploré la présidente du SQEES, Sylvie Nelson.

De son côté, l’employeur assure avoir négocié de bonne foi et déposé des offres concurrentielles.

« Nous avons fait évoluer nos offres depuis le début des négociations, il y a 18 mois. Malgré nos efforts, la position du syndicat n’a pas évolué. Leurs demandes monétaires excèdent 25 % sur trois ans, et aucune entreprise ne peut assumer des hausses d’une telle ampleur. On s’attend à ce que le syndicat, lui aussi, fasse preuve de flexibilité », a commenté Marie-France Lemay, vice-présidente aux opérations et ventes.

Mme Nelson réplique que les demandes syndicales ne sont pas de 25 %, mais de 21,6 % — des pourcentages qui doivent être calculés sur des salaires de 13,50 $ à 14 $. Et elle ajoute que les offres patronales représentent « des peanuts » ou quelques cents d’augmentation.

Services maintenus

PHOTO YAN DOUBLET, ARCHIVES LE SOLEIL

Les résidences touchées par la grève sont celles des Appartements de Bordeaux à Québec (notre photo), Chartwell Domaine de Bordeaux à Québec, Chartwell Faubourg Giffard à Québec, Chartwell (CSH-HCN Lessee) Manoir Archer à Québec, Chartwell Villa du Saguenay à Saguenay, Chartwell Villa Chicoutimi à Saguenay et Chartwell Villa Jonquière à Saguenay.

Les services essentiels sont toutefois maintenus. Le Tribunal administratif du travail a rendu une décision, il y a quelques jours, limitant considérablement le temps de grève selon le titre d’emploi.

Ainsi, les préposés affectés aux soins doivent assurer 100 % de leur temps de travail. Les préposés aux services alimentaires peuvent débrayer durant 20 % de leur temps de travail, par exemple. Mais les loisirs sont affectés, de même que le secrétariat.

Mme Nelson a adressé un message au groupe Chartwell, le plus gros employeur privé au Canada dans son domaine, en lui rappelant que son syndicat était affilié à la plus grande centrale syndicale du Québec.

« Il est temps qu’il se réveille. Autrement, Chartwell s’expose à d’autres grèves... et à un appel fort à nos concitoyennes et nos concitoyens pour bien choisir leur résidence pour personnes aînées ou celle de leurs parents. Nous sommes 600 000 membres à la FTQ et nous n’hésiterons pas, s’il le faut, à interpeller nos camarades d’autres organisations syndicales pour nous épauler », a prévenu Mme Nelson.

La direction de Chartwell, de son côté, a déploré le moment choisi pour débrayer, alors qu’on vit encore une pandémie de coronavirus.

Le SQEES a répliqué que les résidences privées touchées par la grève étaient toutes situées en zone froide. Et il s’est déjà engagé à annuler la grève si une éclosion de COVID venait à se déclarer.

Les résidences touchées sont celles des Appartements de Bordeaux à Québec, Chartwell Domaine de Bordeaux à Québec, Chartwell Faubourg Giffard à Québec, Chartwell (CSH-HCN Lessee) Manoir Archer à Québec, Chartwell Villa du Saguenay à Saguenay, Chartwell Villa Chicoutimi à Saguenay et Chartwell Villa Jonquière à Saguenay.

Note aux lecteurs : Version corrigée. Il faut bien lire les « demandes syndicales » — et non les « offres patronales » comme il était écrit dans la version précédente — ne sont pas de 25 %, mais de 21,6 %.