(New York) General Motors, touché comme les autres constructeurs automobiles par la pandémie de COVID-19, a annoncé lundi qu’il suspendait le versement de dividendes et son programme de rachat d’actions, qui servent habituellement à récompenser ses actionnaires.  

Agence France-Presse

Le groupe américain, qui souligne dans un communiqué avoir aussi pris « d’autres mesures d’austérité significatives » sans préciser lesquelles, souhaite « préserver la trésorerie disponible à cour terme ».  

Pour renforcer sa solidité financière, GM a aussi étendu une ligne de crédit de 3,6 milliards de dollars de trois ans, jusqu’à avril 2022.

GM a vu ses ventes de voitures neuves chuter de 7 % au premier trimestre sous l’effet des mesures de confinement imposées un peu partout aux États-Unis en mars pour endiguer la propagation de la COVID-19.

Le groupe a aussi dû suspendre mi-mars la production dans ses usines.

L’action de GM reculait de 1,50 % à la Bourse de New York vers 10 h 40.  Elle s’affiche en baisse de 42 % depuis le début de l’année.