C’est la fin d’une époque chez MELS : Michel Trudel laissera sa place à la fin de l’année à la tête des studios de tournage MELS.

Vincent Brousseau-Pouliot Vincent Brousseau-Pouliot
La Presse

C’est Martin Carrier, un gestionnaire réputé du milieu du jeu vidéo, qui le remplacera à titre de président des studios MELS, qui appartiennent au Groupe TVA.

Michel Trudel est l’une des personnes les plus influentes – sinon la personne la plus influente – dans le milieu des tournages étrangers au Québec au cours des dernières décennies. Il est l’un des dirigeants des studios MELS depuis 32 ans. C’est lui qui négocie avec les producteurs hollywoodiens et étrangers pour la venue de films et de séries télé aux studios MELS à Montréal et à Saint-Hubert.

PHOTO RÉMI LEMÉE, ARCHIVES LA PRESSE

Michel Trudel, en 2008.

Pendant longtemps, les studios MELS étaient les seuls studios de tournage où on pouvait accueillir des films hollywoodiens à grand déploiement au Québec. Depuis 2017, ils ont un concurrent : les studios MTL Grandé, qui appartiennent aux entrepreneurs Andrew Lapierre, Iohann Martin et Mitsou Gélinas. Les studios MELS constituent toujours les studios de tournage les plus importants au Québec, et ils ont aussi un studio d’effets visuels.

Michel Trudel était président des studios MELS depuis leur achat par le Groupe TVA pour 118 millions en 2014. Le Groupe TVA a annoncé mardi qu’il quittera les studios MELS « au terme de son contrat » le 31 décembre prochain.

Son remplaçant à la tête des studios MELS sera Martin Carrier, un gestionnaire réputé dans l’industrie du jeu vidéo depuis 25 ans. Il a été l’un de ceux qui ont convaincu Warner Brothers d’établir un studio de jeu vidéo à Montréal. Il a d’ailleurs été le premier chef du studio de Warner Brothers Games Montréal, de 2010 à 2016. Depuis 2017, il était président et chef de la direction de Frima Studio, un studio de jeu vidéo à propriété québécoise. Il a effectué ses premiers pas dans l’industrie du jeu vidéo dans les années 90 chez Ubisoft.

« Je suis ravie d’accueillir au sein de l’équipe de direction un gestionnaire chevronné comme Martin Carrier, qui s’est distingué par sa vision et son leadership au sein d’entreprises d’envergures, afin de permettre à MELS d’entrer dans une nouvelle phase de rayonnement tant au Québec qu’à travers le monde », a indiqué par voie de communiqué France Lauzière, présidente et chef de la direction du Groupe TVA. Mme Lauzière a tenu à remercier Michel Trudel « pour sa contribution particulière aux succès de MELS que de façon générale à l’émergence et au développement des industries cinématographique et télévisuelle du Québec depuis 1988. »

Martin Carrier entre en fonction mardi comme vice-président principal au développement des affaires de MELS. Il deviendra président de MELS le 1er janvier prochain après le départ de Michel Trudel. « C’est avec grand plaisir que je me joins à MELS pour cette prochaine étape de son évolution. Avec les équipes, nous aurons pour objectif de jumeler une vision technologique au savoir-faire historique de l’entreprise afin de propulser MELS sur la scène locale et internationale et d’attirer toujours plus de productions d’envergures », a indiqué M.  Carrier par voie de communiqué.