(Toronto) La Banque CIBC a réalisé un bénéfice net de 1,19 milliard pour son quatrième trimestre, en baisse de 6 % par rapport à la même période en 2018, alors que le bénéfice ajusté s’est révélé inférieur aux attentes des analystes.

La Presse canadienne

Entre autres choses, le trimestre a été négativement affecté par une charge de dépréciation de 135 millions liée à la vente de la participation de contrôle de la CIBC dans FirstCaribbean International Bank.

Le profit net par action de la Banque CIBC s’est établi à 2,58 $ au plus récent trimestre, tandis que le bénéfice ajusté a atteint 2,84 $ par action.

Au quatrième trimestre de l’an dernier, la Banque CIBC avait affiché un bénéfice net de 1,27 milliard, soit 2,80 $ par action, ainsi qu’un bénéfice ajusté de 3 $ par action.

Les revenus du trimestre clos le 31 octobre ont grimpé à 4,77 milliards, comparativement à celui de 4,45 milliards de la même période l’an dernier.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice ajusté de 3,06 $ par action et un chiffre d’affaires de 4,72 milliards, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Les provisions pour pertes sur prêts ont totalisé 402 millions au plus récent trimestre, un chiffre en hausse de 52 % par rapport à celui de 264 millions de la même période l’an dernier.

« Nos activités de base ont livré une croissance du bénéfice de 4 % avant les provisions. Cependant, la hausse de nos provisions pour pertes sur prêts pour ce trimestre a affecté notre résultat », a observé le chef de la direction de la CIBC, Victor Dodig, lors d’une conférence téléphonique avec les analystes.

« Même si les provisions ont augmenté, nous avons toujours confiance en la qualité de notre portefeuille pour l’avenir. »

« Plus largement, nous avons conclu l’exercice avec un solide (ratio des fonds propres de première catégorie) de 11,6 %. Cela nous donne la flexibilité d’investir dans nos activités de base en vue d’une croissance à long terme, en plus de retourner des capitaux à nos actionnaires. »

Il a conclu la conférence en affirmant que la Banque CIBC se concentrait sur l’amélioration de la performance de ses activités.

« Nous n’avons pas livré ce que nous voulions livrer à nos actionnaires et nous nous employons à renouer avec la croissance des profits de la banque en 2020. C’est l’occupation préliminaire de notre équipe de direction. »

Malgré les promesses d’amélioration de la CIBC en prévision de l’an prochain, l’action de la banque a cédé jeudi 5,95 $, soit 5,2 %, pour clôturer à 108,88 $ à la Bourse de Toronto.