Le fabricant de moulures et de pièces de bois pour la décoration intérieure Roland Boulanger et Cie a décidé de fermer son usine principale à Warwick, près de Victoriaville, après que ses créanciers financiers se furent adressés au tribunal pour obtenir la mise sous séquestre de l’entreprise.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

Cette fermeture que l’on espère encore temporaire dans la région provoque la mise à pied des 125 employés qui étaient encore en poste chez Boulanger, après la précédente vague d’une centaine de mises à pied survenue en août dernier.

Par ailleurs, en dépit de la cessation des activités à l’usine principale de Warwick, les trois autres entreprises du groupe Boulanger – une scierie à Woburn près du lac Mégantic, une usine de séchage de bois à Daveluyville et un centre de distribution près de Boston aux États-Unis – demeurent en activité avec une cinquantaine d’employés en tout.

« En attendant la décision du tribunal concernant la demande de séquestre par nos créanciers, nous tentons d’effectuer un atterrissage en douceur pour nos employés et la communauté de Warwick », a fait savoir Alexandre Boulanger, président du groupe Roland Boulanger et Cie et petit-fils du fondateur, lors d’une conversation téléphonique avec La Presse.

« Nous faisons face à une crise de liquidités après avoir tenté de solutionner des problèmes persistants de rentabilité depuis deux ans. En fait, nous n’avons pu nous remettre de la réduction de moitié de notre contrat d’approvisionnement avec Rona en 2017, qui comptait alors pour 30 % de nos ventes de moulures et autres produits de finition en bois. »

Fondée en 1942 par Roland Boulanger, l’entreprise, toujours possédée par la famille de ce dernier, a déjà employé 400 personnes dans la région des Bois-Francs, qui fut autrefois un creuset de l’industrie québécoise du meuble et des produits de bois pour la décoration intérieure.

À son apogée, il y a quelques années, le groupe Boulanger transformait jusqu’à 16 millions de pieds mesure de planche (pmp) de bois par an. Récemment, ce niveau d’activités n’était plus qu’aux environs de 6 à 7 millions de pmp par an.