Caroline Néron a annoncé officiellement hier que son entreprise de bijoux allait fermer « dans les prochains jours ».

Marie-Eve Fournier Marie-Eve Fournier
La Presse

La femme d’affaires avait confié sa décision à La Presse au début de septembre, mais n’avait pas précisé de date.

Mme Néron a répété que les difficultés de son entreprise étaient attribuables à « la réalité du marché de la vente au détail » et aux « baux trop élevés » dans les centres commerciaux.

« J’ai sincèrement cru qu’avec la restructuration et en travaillant fort, on pouvait continuer les opérations. »

Le site web a cessé d’être accessible à minuit.

« Maintenant, je commence un nouveau chapitre. Le deuil n’est pas terminé, mais comme l’entrepreneur n’est jamais battu, j’ai confiance en l’avenir. »

Le mois dernier, elle avait affirmé vouloir donner des conférences pour faire partager son expérience du monde des affaires.