L’entreprise montréalaise Dorel suspend son dividende liant principalement sa décision aux répercussions de la hausse des tarifs douaniers américains. En réaction, l’action du spécialiste montréalais des vélos et des sièges d’auto pour enfants a cédé 30 % de sa valeur dès le début de la séance de mardi à la Bourse de Toronto.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Le titre de Dorel accuse maintenant un recul d’environ 60 % depuis le début de l’année. La direction avait déjà annoncé une réduction du dividende à la mi-mars.

Une seconde ronde de hausses de tarifs douaniers sur les importations chinoises en mai, touchant notamment les meubles, les bicyclettes et d’autres biens, a porté les tarifs douaniers à 25 %, souligne la direction.

L’impact de cette situation sur les activités de Dorel est beaucoup plus considérable que lors de l’imposition initiale de tarifs de 10 % il y a un an, est-il précisé.

« Nous avons augmenté nos prix au milieu du troisième trimestre et cette décision a eu plusieurs conséquences négatives », commente le PDG Martin Schwartz.

« Nos concurrents et les détaillants n’ont pas tous augmenté leurs prix de vente au même moment ni au même rythme. Les détaillants ont aussi modifié leurs habitudes d’achat. Les nouvelles échelles de prix ont fait en sorte que certains consommateurs ont opté pour des articles différents, ce qui a entraîné un déséquilibre important dans la composition des ventes. »

La direction soutient que Dorel continue par ailleurs d’engager des coûts élevés d’entreposage en raison de l’évolution de la demande qui a ralenti son plan de rééquilibre des stocks.

« Ces défis font en sorte que l’amélioration attendue des marges brutes de la division Dorel Maison, par rapport aux niveaux observés durant la première moitié de l’exercice, sera repoussée au début de l’exercice 2020 », indique Martin Schwartz.

Toujours selon la direction, un autre facteur affectant les résultats financiers tient au fait que certains grands clients américains de Dorel ont repoussé au début du quatrième trimestre les livraisons destinées à la période de Noël 2019.

L’appréciation de la valeur du dollar américain exerce aussi un impact négatif sur Dorel.

Le dividende déclaré le 2 août n’est pas touché par la suspension et sera versé le 2 octobre. Dorel publiera les résultats de son troisième trimestre le 8 novembre.