(San Francisco) Le patron de Disney, Bob Iger, a démissionné du conseil d’administration d’Apple, alors que les deux groupes s’apprêtent à lancer des services de vidéos continu concurrentes, d’après un document enregistré auprès de la SEC, le gendarme américain de la Bourse.

Agence France-Presse

Le départ du PDG est intervenu mardi, le jour où le géant californien des technologies a annoncé que sa nouvelle plateforme Apple TV+ serait mise en service dans le monde le 1er novembre, avant Disney+, qui doit sortir le 12 novembre aux États-Unis, au Canada et aux Pays-Bas, avant d’être disponible à l’international.

Apple a présenté cette semaine sa nouvelle gamme d’iPhone à des prix réduits notamment pour le modèle de base, ainsi que des tarifs attractifs pour ces nouveaux services de divertissement.

La marque à la pomme cherche à réduire sa dépendance à l’iPhone qui a perdu des parts de marché par rapport à ses concurrents, dans un marché ralenti.

Apple TV+ coûtera 5,99 $ CAN par mois, un prix inférieur quasiment de moitié à celui de Netflix. Les clients qui achèteront un iPhone, un iPad, un IPod touch ou un Mac (ordinateur) seront abonnés gratuitement pendant un an à ce service.

La plateforme, qui sera aussi en concurrence avec Amazon Prime Video, Hulu ou encore HBO Max, offrira peu de contenus originaux au début, mais Apple a promis d’en ajouter tous les mois.

Bob Iger a récemment déclaré lors d’une conférence aux investisseurs : « rien n’est plus important pour nous » que la nouvelle plateforme Disney+.

Outre son immense catalogue de titres très populaire (y compris les dessins animés Pixar), Disney a prévu une nouvelle série fondée sur Star Wars, avec le retour de Ewan McGregor en tant que Obi-Wan Kenobi. Elle coûtera 6,99 $ US par mois aux États-Unis.