Épargné par la crise du Boeing 737, Delta enregistre des résultats record

Agence France-Presse
New York

La compagnie aérienne Delta Air Lines a annoncé jeudi avoir enregistré des résultats « record » au deuxième trimestre, marqués par un bond de plus de 39 % de ses profits, et a dans la foulée relevé ses prévisions annuelles, invoquant une forte demande dans le transport aérien.

Le résultat net du groupe d'Atlanta (sud-est) a flambé de 39,3 % à 1,44 milliard de dollars lors des trois mois achevés le 30 juin, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du Nord, de 2,35 dollars contre 2,25 dollars attendus en moyenne par les analystes.

Tiré par un taux de remplissage de 89 %, un record, de ses avions, le chiffre d'affaires a augmenté de 6,5 % à 12,54 milliards de dollars, selon un communiqué publié jeudi. Les marchés espéraient seulement 12,48 milliards de dollars.

« Avec un taux de remplissage de passagers record [...] et une croissance des revenus d'un milliard de dollars lors du trimestre clos en juin, la demande des clients pour les services et produits Delta ne s'est jamais portée aussi bien », a tenu à souligner Glen Hauenstein, le président et numéro 2 de la compagnie, cité dans le communiqué.

Il a ajouté que le troisième trimestre en cours avait démarré « sur de bonnes bases », de sorte que Delta « anticipe désormais une croissance de 6 % à 7 % de son chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année 2019, soit 3 milliards de dollars de plus ».

Delta Air Lines est une des rares grandes compagnies aériennes américaines n'ayant pas actuellement dans sa flotte des Boeing 737 MAX, avion cloué au sol depuis mi-mars après deux accidents ayant fait 346 morts. American Airlines, United et Southwest ont déjà dû annuler des milliers de vols du fait de cette immobilisation.

Le Boeing 737 MAX « est un bon avion », a déclaré dans une conférence téléphonique un des dirigeants de Delta mais la compagnie aérienne, qui opère des A320 NEO, rival du MAX, n'envisage pas d'en commander pour l'instant.

« Nous avons pris la décision il y a deux ans d'investir dans les A321 NEO et nous allons nous y tenir », a dit ce responsable.

Delta avait passé une commande ferme en 2017 pour 100 avions moyen-courriers A321 NEO pour un montant de 12,7 milliards de dollars au prix catalogue. Le début des livraisons est prévu pour 2020 jusqu'en 2023.

Le groupe a relevé jeudi son objectif de rentabilité annuel. Il table maintenant sur un bénéfice par action ajusté compris entre 6,75 et 7,25 dollars contre de 6 à 7 dollars précédemment. Les marchés, eux, n'espéraient que 6,9 dollars jusque-là.

Cet optimisme de la compagnie aérienne entraînait une hausse de plus de 1 % de son titre vers 12 h 15 à Wall Street.  

Delta a également augmenté de 15 % le dividende trimestriel promis aux actionnaires.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer