La vigueur des ventes à l'étranger a contribué à faire bondir les profits des Vêtements de sport Gildan au quatrième trimestre, et l'entreprise envisage d'enregistrer des gains encore plus importants en 2019 avec ses initiatives de commerce électronique.

CHRISTOPHER REYNOLDS LA PRESSE CANADIENNE

La Chine a maintenant devancé le Canada en devenant le troisième marché en importance du fabricant de vêtements de Montréal, après les États-Unis et l'Europe, a indiqué jeudi son chef de la direction, Glenn Chamandy.

« Notre marché avec la croissance la plus rapide est la Chine », a noté jeudi M. Chamandy lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs. « Nous continuons à observer une très bonne croissance internationale. »

Environ 86 % des ventes de 743 millions US provenaient des États-Unis au plus récent trimestre, ce qui a contribué à une hausse de 14 % de son chiffre d'affaires.

Cette hausse comprend un bond de 19 % des ventes internationales, qui s'élèvent à 66,1 millions US, contre 55,4 millions US un an plus tôt.

Ventilées par produit, les ventes de vêtements de sport ont atteint 569,3 millions US, en hausse par rapport à 465,4 millions US un an plus tôt. Les ventes de bonneterie et de sous-vêtements ont toutefois chuté de 8 % à 173,4 millions, alors que les ventes de chaussettes de marque Gildan ont reculé et que les grands détaillants ont choisi de ne pas reconstituer leurs stocks de marque Gildan, a annoncé la société.

« Nos sous-vêtements de marque Gildan se portent très, très bien dans le commerce électronique aujourd'hui », a souligné M. Chamandy, soulignant le potentiel des ventes en ligne. « Notre marque American Apparel continue de croître. Aujourd'hui, nous tirons profit de toutes nos marques à mesure que nous progressons dans le commerce électronique. »

Gildan, qui a acquis les droits de propriété intellectuelle et certains équipements de fabrication d'American Apparel en 2017, prévoit une « solide croissance de plus de 10 % » des ventes en ligne, a affirmé le directeur financier, Rhodri Harries.

Au printemps dernier, Gildan a étendu la présence d'American Apparel avec un nouveau magasin en ligne, offrant à la marque une tribune lui permettant de vendre ses produits - des pulls à capuche aux jeans à taille haute - dans plus de 200 pays. Au Canada, la marque a effectué son retour en novembre, par l'entremise d'une boutique en ligne.

« De toute évidence, la base reste relativement restreinte », a ajouté M. Chamandy à propos des ventes de commerce électronique en général. « Nous n'en sommes qu'au début, vraiment. »

La société vise une croissance du chiffre d'affaires d'environ 5 % en 2019, avec un bénéfice par action ajusté d'entre 1,85 $ US et 1,87 $ US.

« Un important programme américain de sous-vêtements pour hommes a été mis en place avec un grand détaillant américain- nous croyons qu'il s'agit de Walmart - au troisième trimestre, et devrait avoir un impact positif sur les résultats de 2019 », a noté cette semaine l'analyste Keith Howlett, de Valeurs mobilières Desjardins.

En publiant ses résultats jeudi, Gildan a fait passer son dividende trimestriel de 11,2 cents US à 13,4 cents US par action.

Gildan a réalisé un bénéfice de 59,6 millions US, soit 29 cents US par action pour le trimestre clos le 31 décembre, en hausse par rapport à celui de 54,9 millions US, ou 25 cents US par action, pour la même période en 2017.

Sur une base ajustée, Gildan a engrangé un bénéfice de 43 cents US par action au plus récent trimestre, comparativement à celui de 31 cents US par action de la même période un an plus tôt.

Ce résultat ajusté était conforme aux attentes des analystes, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.