Une séance de travail prévue le 28 août prochain permettra de statuer si la Commission des finances publiques se penchera sur le vol d’information chez Desjardins.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

Le chef par intérim du Parti québécois, Pascal Bérubé, avait demandé il y a quelques semaines au premier ministre de tenir une commission spéciale sur le vol des données. Le premier ministre François Legault avait alors jugé qu’il était « trop tôt pour parler d’une commission spéciale dans le cas de Desjardins ». Le ministre des Finances Éric Girard avait précisé un peu plus tard que « le gouvernement entrevoit d’un bon œil un tel exercice ».

Ce sera à la Commission de décider si elle va de l’avant.

Le 20 juin dernier, Desjardins a révélé la pire fuite de données confidentielles de son histoire, touchant quelque 2,7 millions de particulier.