Groupe Mach, dirigé par Vincent Chiara, passe à un niveau supérieur en s’attaquant à l’aménagement des terrains de l’ancienne maison de Radio-Canada, dans le sud-est du centre-ville. Ce projet multi-usage de 1 milliard de dollars est de loin le plus ambitieux et le plus visible à la fiche du groupe, l’un des plus importants propriétaires immobiliers du Québec.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

À quoi s’attendre du futur Quartier des lumières, comme l’a baptisé son promoteur en référence à l’illumination récente du pont Jacques-Cartier voisin ?

Selon le plan de Mach, qui s’est porté acquéreur du site en 2017, la partie ouest du terrain est résidentielle. Le centre a une vocation communautaire et culturelle. L’est a une fonction commerciale.

La Presse a rencontré Christopher Sweetnam Holmes, vice-président, développement immobilier de Groupe Mach au nouveau siège social de l’entreprise, rue Saint-Paul, dans le Vieux-Montréal, où travaillent 110 employés permanents.

Notre intention est de démolir tous les bâtiments actuels, à l’exception de la tour [de Radio-Canada] qui va rester comme ce phare au cœur du projet.

Christopher Sweetnam Holmes, vice-président, développement immobilier de Groupe Mach

Le réaménagement de l’ancien site de Radio-Canada mérite qu’on s’y attarde, car ce chantier posera les premiers jalons du renouveau de la partie est du centre-ville, qui se poursuivra ensuite avec la mise en valeur des terrains de Molson et du terrain de Porte Sainte-Marie, tout juste à l’ombre du pont Jacques-Cartier.

Le consortium Sélection-Montoni-Fonds FTQ s’occupera des terrains de la Molson, tandis que Prével travaille sur les terrains de Porte Sainte-Marie.

Le quartier, comme les terrains de Molson plus au sud, profitera de l’amélioration du tissu urbain avec la transformation projetée de l’autoroute Ville-Marie en un boulevard urbain à l’est de la rue Wolfe à compter de 2022.

Prolongement de la rue De La Gauchetière

Le réaménagement du quadrilatère radio-canadien permettra d’ouvrir la rue De La Gauchetière qui passera juste devant la tour hexagonale, dans l’axe est-ouest. Dans l’axe nord-sud, on prévoit un lien piétonnier vert avec une grande place publique à la hauteur de l’église Saint-Pierre-Apôtre, au 1212, rue Panet.

La hauteur des bâtiments peut encore s’étirer, mais le promoteur envisage des immeubles de 14 étages, hauts de 45 mètres. À titre comparatif, la tour de Radio-Canada compte 28 étages et fait 80 mètres.

Le zonage approprié est déjà en place. Mach a signé un accord de développement avec la Ville. Le projet a été modifié pour répondre aux commentaires du public, notamment ceux entendus lors des consultations sur le programme particulier d’urbanisme (PPU). D’autres bonifications ne sont pas exclues.

Grandes surfaces en souterrain

Parmi les aspects novateurs du futur quartier, Mach entend construire en sous-sol des grandes surfaces pouvant accueillir un supermarché et un centre de rénovation. Un vaste stationnement souterrain est aussi prévu. Les grands magasins auront une présence au rez-de-chaussée, pour attirer les clients. Ceux-ci viendront solutionner le phénomène des fuites commerciales. Entre 50 et 75 % des emplettes de la population locale sont effectuées à l’extérieur du quartier, selon une enquête d’Altus, citée par M. Sweetnam Holmes.

Le trou sera déjà là en raison de la démolition à venir des studios immenses à la grandeur du quadrilatère jusqu’à 45 pieds de profond.

Autre innovation du futur quartier, une passerelle verte reliera les immeubles entre eux.

La phase 1 commencera en juillet 2020 avec la démolition du basilaire. Les travaux de construction à proprement parler débuteront à la fin de 2020 ou au début de 2021. La première phase englobe les sept bâtiments qui entourent la tour emblématique au centre du quadrilatère, laquelle sera rénovée au grand complet. La livraison est prévue au printemps 2023.

Mach vient tout juste de commencer la location de ses bureaux. Aucun bail n’est signé pour le moment, mais le vice-président assure que l’intérêt est au rendez-vous. 

Notre objectif est d’avoir réglé la majorité des grands blocs de bureaux d’ici le printemps 2020.

Christopher Sweetnam Holmes, vice-président, développement immobilier de Groupe Mach

En parallèle, la vente des premiers condos, donnant sur la rue Wolfe, sera lancée à la fin de 2019, fort probablement. Mach s’adjoindra un partenaire pour la partie condos.

La partie est du site, voisin de la nouvelle maison de Radio-Canada, sera bâtie en dernier. Le diffuseur public a signé un bail de cinq ans pour occuper une partie de ses anciens locaux pour pouvoir procéder à la numérisation de ses archives, de préciser le vice-président.

Christopher Sweetnam Holmes soutient que Mach n’a pas de partenaires financiers externes pour son projet de 1 milliard. « Le Groupe Mach est devenu le plus gros propriétaire au Québec avec plus de 30 millions de pieds carrés en portefeuille. On vient de faire une offre pour acheter Transat. Un projet de cette ampleur, c’est dans nos capacités maintenant. On vient d’acheter le Carrefour de l’Estrie, le mois dernier, pour près de 300 millions. »

Au cours de ses quelque 20 ans d’histoire, Mach n’a jamais entrepris un chantier de 1 milliard. Les vastes terrains d’Alstom dans Pointe-Saint-Charles qu’elle détient depuis plus de 10 ans ont été mis en valeur par étapes à l’abri du regard du public. Pour son Quartier des lumières, c’est le cas de le dire, Mach est sous les feux de la rampe.

Le Quartier des lumières en chiffres 4 450 000 pi2 au total 4000 logements locatifs et condos, dont 1000 unités abordables 64 500 pi2 de parcs Près de 1 000 000 pi2 de bureaux 40 000 pi2 de locaux communautaires 2000 places de stationnement 2400 cases pour vélos 60 magasins d’une superficie totale de 500 000 pi2 6 grandes surfaces 1 école