(Smiths Falls) Un fonds spéculatif américain a annoncé qu’il voterait contre le projet d’acquisition de Acreage Holdings par Canopy Growth, affirmant que l’offre de 3,4 milliards US était « considérablement inférieure » à la valeur de la société de cannabis américaine.

La Presse canadienne

Marcato Capital Management, qui gère des fonds qui détiennent environ 2,7 % des actions en circulation d’Acreage, a fait valoir que l’accord était « incroyablement déséquilibré » en faveur de la société canadienne de cannabis.

L’investisseur militant établi à San Francisco ajoute dans sa lettre au conseil d’administration d’Acreage que sa valeur stratégique en tant que l’un des rares exploitants dans plusieurs États américains mérite une « prime importante ».

Marcato a affirmé qu’il espérait également que la valeur des sociétés productrices de cannabis aux États-Unis monterait en flèche une fois qu’elles seraient autorisées par la loi fédérale et, conséquemment, qu’il préférait qu’Acreage reste indépendant pour l’instant.

Canopy a annoncé le mois dernier avoir signé un contrat prévoyant l’acquisition d’Acreage dès qu’il existerait un moyen « autorisé par le gouvernement fédéral » de le faire.

Le cannabis médicinal et récréatif est légal dans plusieurs États américains, mais il reste illégal au niveau fédéral aux États-Unis et est considéré comme une drogue de l’annexe 1.

Cependant, le climat politique aux États-Unis devient de plus en plus réceptif au cannabis. Par exemple, le projet de loi bipartisane STATES, qui modifierait la loi sur les substances contrôlées et pourrait effectivement légaliser le cannabis au niveau fédéral dans les États où la consommation récréative est légale, a été réintroduit au Congrès le mois dernier.

« Marcato juge qu’il est très imprudent pour Acreage de se vendre aujourd’hui, à la valorisation proposée, alors qu’il existe tant de croissance débloquée et de valeur intrinsèque dans la société », a expliqué le fonds spéculatif dans sa lettre au conseil d’administration.