(Laval) La pharmaceutique Bausch Health Companies a relevé ses prévisions, la hausse des ventes de sa plus grande filiale ayant atténué le choc de la perte de 52 millions US affichée pour son premier trimestre, ce qui a dopé le cours de ses actions.

La Presse canadienne

Le titre Bausch Health, anciennement connue sous le nom de Valeant Pharmaceuticals, a clôturé en hausse de 2,88 $, ou 9,16 %, à 34,31 $ à la Bourse de Toronto.

Bausch & Lomb, un segment qui génère plus de la moitié des revenus de la société pharmaceutique, a vu son chiffre d’affaires progresser de 8 % à 1,12 milliard US, après ajustement pour tenir compte des opérations de change, des désinvestissements et des abandons d’activités, a précisé la société.

« Manifestement, la majeure partie de la croissance de notre franchise Bausch & Lomb est alimentée par le volume », a souligné le chef de la direction, Joseph Papa.

La société pharmaceutique lavalloise a augmenté ses investissements en recherche et développement d’environ 30 %, ce qui témoigne en partie du changement de stratégie de M. Papa, qui délaisse les acquisitions dynamiques pour se concentrer sur le retour à la rentabilité.

Bausch Health a réduit sa dette de 100 millions US au premier trimestre, même si elle a dû allonger 195 millions US pour acquérir certaines parties de Synergy Pharmaceuticals, un fabricant américain de traitements gastro-intestinaux qui a déposé son bilan en décembre, en vertu de la loi sur les faillites.

L’accord conclu en février constituait la première acquisition de la société en plus de trois ans, depuis que Valeant avait acheté Sprout Pharmaceuticals, le fabricant d’un médicament contre la dysfonction sexuelle féminine, pour environ 1 milliard US, avant de le revendre pour rien presque deux ans plus tard.

La perte par action de Bausch Health a atteint 15 cents US, comparativement à une perte de 2,58 milliards US, ou 7,36 $ US par action, pour la même période un an plus tôt.

Les revenus ont totalisé près de 2,02 milliards US pour le premier trimestre de 2019, un chiffre en hausse par rapport à celui du premier trimestre de l’an dernier, qui s’était situé près en peu en deçà de 2 milliards US.

Sur une base ajustée, Bausch Health, anciennement connue sous le nom de Valeant Pharmaceuticals, a gagné un bénéfice de 358 millions US pour son plus récent trimestre, comparativement à un bénéfice ajusté de 312 millions US un an plus tôt.

Dans ses perspectives, la société a dit s’attendre à des revenus annuels d’entre 8,35 milliards US et 8,55 milliards US, alors que ses prévisions précédentes visaient plutôt la fourchette comprise entre 8,30 milliards US et 8,50 milliards US.

Bausch Health s’attend maintenant à ce que son bénéfice ajusté avant impôts, intérêt, dépréciation et amortissement pour l’ensemble de l’exercice s’établisse entre 3,40 milliards US et 3,55 milliards US. Elle visait précédemment un tel profit d’entre 3,35 milliards US et 3,50 milliards US.

Bausch Health a précisé que ses 10 principaux produits avaient connu une croissance interne de 11 % au plus récent trimestre.