Source ID:0a8f62a1-8e06-4bbd-8a51-df94a3816f11; App Source:alfamedia

Des producteurs de pot souhaitent prendre le thé avec DavidsTea

Plusieurs producteurs de marijuana ont tendu la main... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Plusieurs producteurs de marijuana ont tendu la main à DavidsTea au cours de l'été, soutient le grand patron du détaillant montréalais.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Richard Dufour

Plusieurs producteurs de marijuana ont tendu la main à DavidsTea au cours de l'été, soutient le grand patron du détaillant montréalais.

Herschel Segal, cofondateur, président exécutif, chef de la... (Photo François Roy, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Herschel Segal, cofondateur, président exécutif, chef de la direction par intérim et plus important actionnaire de DavidsTea

Photo François Roy, La Presse

« Six producteurs nous ont approché, parmi les plus gros du secteur », a dit Herschel Segal, cofondateur, président exécutif, chef de la direction par intérim et plus important actionnaire de DavidsTea.

« Je leur réponds toujours la même chose : c'est très intéressant. J'ai entendu parler de vous. Mais je ne peux vous rencontrer maintenant. Je ne suis pas prêt à le considérer. Nous préférons d'abord voir ce qui arrivera », a-t-il ajouté au cours d'une entrevue accordée hier au siège social de DavidsTea à Montréal.

« [Les producteurs de pot] ont beaucoup d'argent, beaucoup de capacité de production, et ils cherchent des magasins ouverts et prêts à vendre des produits. Pour le moment, il est trop dangereux d'essayer quelque chose. Mais on peut y penser et y rêver.

« Nous devons d'abord redresser nos activités avant de décider s'il est judicieux de le faire. »

Au cours des dernières semaines, plusieurs rumeurs ont circulé concernant un intérêt de géants de l'alimentation, comme Coca-Cola, pour un produit à base de cannabis. Le mois dernier, une coentreprise formée par Molson Coors Canada et Hexo - un producteur de pot de Gatineau - a été dévoilée dans le but de saisir des occasions de création de boissons non alcoolisées à base de cannabis.

« Comme tout le monde, on s'interroge. Mais nous n'avons encore fait aucun geste en ce sens », affirme Herschel Segal, qui est aussi le fondateur du détaillant montréalais Le Château.

L'entrepreneur montréalais de 87 ans ne ferme toutefois pas la porte. « Si nos clients le veulent [...]. Il faut observer. Notre équipe doit rester aux aguets. » Rappelons que la vente de produits comestibles contenant du cannabis n'est pas légale pour l'instant.

PROJETS DE PARTENARIAT

La semaine dernière, l'action de DavidsTea a explosé sous l'impact de la vague spéculative du pot, avant de se replier. Un des trois plus importants actionnaires de DavidsTea - l'investisseur institutionnel australien TDM Asset Management - a d'ailleurs profité de l'éphémère envolée du titre de DavidsTea pour vendre la presque totalité de sa participation.

La décision d'associer DavidsTea au cannabis devrait d'abord être approuvée par son conseil d'administration. À cet effet, le conseil peut notamment compter sur l'expertise d'une de ses membres. Anne Darche, dont la nomination au conseil de DavidsTea a été annoncée à la fin d'août, est en effet administratrice de 48North Cannabis, une entreprise inscrite en Bourse dont la filiale en propriété exclusive est un producteur autorisé de cannabis thérapeutique au Canada.

Il n'y a pas que des producteurs de pot qui pressentent DavidsTea pour explorer des projets de partenariat, selon Herschel Segal. « Il y a aussi des gens de l'industrie des boissons, des chaînes spécialisées dans le café, par exemple. Mais nous ne sommes pas prêts, parce qu'on vient juste de prendre le contrôle de DavidsTea il y a à peine trois mois. Nous sommes encore en période d'évaluation. »

Herschel Segal a remporté en juin la bataille qui l'opposait à l'ancienne équipe de direction. Incapable de s'entendre avec le leadership qui était en poste sur la façon de procéder pour relancer DavidsTea, il a pris le contrôle du conseil en faisant élire les administrateurs qu'il proposait lors de l'assemblée annuelle des actionnaires.

Inscrite au NASDAQ il y a trois ans, l'action de DavidsTea est passée d'une trentaine de dollars américains en juin 2015 à 4 $ US au moment de la tenue de l'assemblée annuelle il y a trois mois. L'action a depuis poursuivi son recul pour toucher hier son plus bas niveau jamais atteint, à 2,20 $ US.

Herschel Segal à propos...

... de l'incursion en épicerie

« Ça va très bien jusqu'ici. On veut maintenant entrer dans d'autres magasins d'alimentation et d'autres établissements dans le secteur du commerce de détail. Cet aspect de nos activités est appelé à prendre plus de place. » Les mélanges DavidsTea sont vendus en sachets dans 450 magasins du Canada du groupe Loblaw depuis le mois dernier.

... du prochain PDG

« J'espère qu'on l'aura trouvé avant la fin de l'année. Il nous faut un rassembleur dont les qualités de leader ont été démontrées. Une personne qui a suffisamment d'expérience et qui a prouvé qu'elle peut faire le travail. Je pensais avoir trouvé un candidat, une superstar. Je l'ai présenté récemment à quelques membres de l'équipe, mais ce ne fut pas concluant. Mon impression ne vaut rien si l'équipe ne l'aime pas et ne l'écoute pas. La recherche se poursuit. »

... de sa fille Sarah

« Les gens me demandent si ma fille Sarah [actuellement vice-présidente responsable du développement de produits et de l'innovation chez DavidsTea] sera nommée PDG. Elle n'a pas suffisamment d'expérience. Au début de la trentaine, elle n'est pas prête. Ce ne sera pas elle, et elle ne le souhaite pas non plus. »

... de la situation actuelle

« J'ai beaucoup confiance. La situation s'améliore chaque jour parce que les choses deviennent plus simples et plus claires. Tout ce dont nous avons besoin, c'est de trois ou six autres mois. Il y avait trop de confusion. Trop de chefs dans la cuisine. Le problème n'a jamais été le produit. Il faut notamment réduire d'au moins 40 % le nombre d'unités de produits individuels en magasins et mettre moins d'accent sur les accessoires (tasses, gobelets, infuseurs, etc.), la concurrence est trop forte dans ce créneau. »




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer