Le fabricant de jouets américain Mattel, qui commercialise notamment la célèbre Barbie, est revenu dans le vert au troisième trimestre, même si son bénéfice par action a très légèrement déçu, a-t-il annoncé mercredi.

Publié le 19 oct. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bénéfice net a atteint 236,3 millions de dollars, en progression de 6% et le chiffre d'affaires 1,8 milliard de dollars, stable et supérieur aux attentes du marché qui étaient de 1,77 milliard US. Le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, est de 70 cents quand les analystes s'attendaient en moyenne 71 cents.

Pour la gamme Barbie, le produit phare du groupe, les ventes exprimées en termes brut (c'est à dire sans les éventuelles ristournes consenties aux distributeurs) ont progressé de 16% (17% en devises constantes) sur un an, confirmant le regain de forme pour la légendaire poupée mannequin.

Mais tous les autres produits du segment «Mattel Girls and Boys Brands» n'ont pas fait aussi bien avec une baisse de 50% des autres poupées vendues par le groupe (Monster High, Ever After High, Little Mommy and Polly Pocket). Les petites voitures (Matchbox et Hot Wheels) ont pour leur part progressé de 6%.

Pour ce qui est des jeux pour bébés et d'éveil Fischer-Price, les ventes ont augmenté de 6%, les produits American Girls ont vu les leurs avancer de 14% alors que celles des jeux de construction (MEGA BLOKS) sont restées inchangées.

Suite à la publication de ces résultats, l'action décollait dans les échanges électroniques d'après-clôture à Wall Street, prenant 4,51% à 32 dollars vers 17 h 30.

Les Fêtes

«Dans l'ensemble, nos stratégies génèrent de bons progrès sur de nombreux fronts et, si nous avons encore un 4e trimestre critique à accomplir, nous sommes en général sur le bon chemin pour atteindre nos objectifs annuels», a affirmé le PDG du groupe, Christopher Sinclair, cité dans le communiqué.

Le 4e trimestre est particulièrement important pour les fabricants de jouets, en raison de la saison des Fêtes, a rappelé M. Sinclair lors d'une conférence téléphonique avec les analystes mercredi.

Le groupe avait essuyé des pertes aux 1er et 2e trimestres, mais sur les neuf premiers mois de l'année le bénéfice net est désormais en progression de 4,2% à 144,2 millions de dollars US, même si le chiffre d'affaires (ventes nettes) est en légère baisse de 2,2% à 3,622 milliards US.

Mattel avait notamment perdu à la fin de l'année dernière la licence sur les produits liés à la série des dessins animés «Princess» des studios Disney au profit de son concurrent américain Hasbro, mais avait obtenu celle pour les produits des films Fast and Furious et Jurassic Park.

Mattel est le 2e marchand de jouets mondial derrière le danois Lego. Hasbro a pour sa part annoncé lundi des résultats records pour son 3e trimestre grâce notamment aux ventes des produits «Princess».

Par régions géographiques, les ventes nettes ont progressé sur le trimestre de 3% (à devises constantes) en Amérique du nord à 1,13 milliard de dollars et de 11% en Asie Pacifique à 125 millions de dollars US. Mais elles ont baissé de 2% en Europe à 354,6 millions US et de 2% à 186,3 millions US en Amérique latine.