Le gestionnaire de programme de fidélisation Aimia (T.AIM) a affiché vendredi un bénéfice de 21,5 millions de dollars et un bénéfice ajusté de 60 millions pour son quatrième trimestre, alors qu'il avait fait état, l'an dernier, de pertes à ces deux rubriques en raison d'un changement de partenaires bancaires canadiens dans le programme Aéroplan.

LA PRESSE CANADIENNE

Le bénéfice net par action a atteint 9 cents pour le trimestre clos le 31 décembre, tandis que le profit ajusté s'est chiffré à 20 cents par action.

Les analystes s'attendaient à un bénéfice ajusté de 24 cents par action, mais Aimia a tout de même indiqué avoir atteint ou surpassé tous ses grands objectifs financiers pour 2014.

Les revenus du quatrième trimestre ont progressé de 10,7 % par rapport à un an plus tôt, atteignant 761,1 millions $ - un chiffre d'affaires supérieur aux prévisions d'analystes recueillies par Thomson Reuters.

Aimia exploite les programmes de fidélisation pour Air Canada, les cartes de crédit des banques TD et CIBC, ainsi que d'autres partenaires d'affaires.

La société établie à Montréal avait réalisé une perte nette de 125,7 millions $, ou 74 cents par action, au quatrième trimestre de 2013, ainsi qu'une perte ajustée de 111,1 millions $, ou 50 cents par action, en raison de coûts liés à la sélection de la Banque TD [[|ticker sym='T.TD'|]] comme émetteur principal de cartes de crédit Aéroplan.

L'action d'Aimia a cédé vendredi 1,50 $, soit 10,5 %, pour clôturer à 12,85 $ à la Bourse de Toronto, après avoir reculé plus tôt dans la séance jusqu'à 12,50 $, son plus bas niveau en 52 semaines.