Source ID:; App Source:

Sears Canada veut attirer les amateurs de yoga

Sears Holdings a l'intention de conserver une participation... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Sears Holdings a l'intention de conserver une participation d'environ 12%, soit 12 millions d'actions, dans Sears Canada, ce qui est évalué à environ 113 millions $ US.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Nguyen
La Presse Canadienne
Toronto

Sears Canada (T.SCC) souhaite devenir une nouvelle destination pour les consommateurs à la recherche d'articles de yoga abordables et de grande qualité.

La chaîne de magasins en difficulté a indiqué mercredi que sa gamme de vêtements de yoga Pure Energy Athletics avait connu un grand succès auprès des clients depuis son lancement en février.

Le détaillant a rappelé que ses pantalons de yoga coûtaient de 14,99 $ à 29,99 $ - une aubaine par rapport aux vêtements similaires proposés par des concurrents comme Lululemon Athletica.

«Peu de Canadiens peuvent se permettre de payer plus de 100 $ pour une paire de pantalons de yoga», a déclaré le président et chef de la direction de Sears, Douglas Campbell, mercredi.

«Nous allons donc prendre certains des meilleurs pantalons de yoga que l'on puisse trouver et faire en sorte de les proposer à un prix de vente que nos dames sont prêtes à payer», a-t-il ajouté.

Ces dernières années, Sears Canada a fait face à la sérieuse concurrence de rivaux de longue date comme La Baie (TSX:HBC) et de géants américains tels que Walmart et Target. Le détaillant s'est redéfini comme une destination pour les consommateurs de la classe moyenne.

Le succès du programme de redressement de trois ans de Sears dépendra largement de la capacité du détaillant à se transformer en un endroit auquel penseront en premier les Canadiens à la recherche de vêtements vendus à un prix raisonnable.

«Les Canadiens ont encore des valeurs de la classe moyenne même s'ils sont plus à l'aise», a affirmé M. Campbell.

«Même s'ils peuvent se permettre de dépenser 600 $ ou 700 $ pour un manteau d'hiver, il ne vont pas le faire s'ils savent qu'ils peuvent obtenir ce qu'il faut pour rester au chaud et si ça demeure à la mode pour moins de 200 $. C'est vraiment le créneau que nous visons», a ajouté le dirigeant.

Néanmoins, les plus récents résultats financiers de la chaîne de magasins montrent qu'elle peine encore à séduire les consommateurs.

Le détaillant a en effet vu ses pertes plus que doubler au premier trimestre, alors qu'il a souffert de l'absence de clients ayant préféré demeurer à la maison en raison des difficiles conditions hivernales qui ont sévi dans la majeure partie du pays.

Sears Canada a enregistré une perte nette de 75,2 millions $, ou 74 cents par action, au cours de la période de trois mois terminée le 3 mai, comparativement à une perte nette de 31,2 millions $, ou 31 cents par action, lors du trimestre équivalent il y a un an.

Les revenus ont été de 771,7 millions $, en baisse par rapport à ceux de 867,1 millions $ réalisés lors du premier trimestre de l'an dernier.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an - une mesure importante au sein de l'industrie - ont chuté de 7,6%.

Les actions de Sears Canada ont terminé la séance de mercredi à 15,21 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 10 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

La société mère de Sears Canada aux États-Unis, Sears Holdings, a récemment indiqué qu'elle envisage de se départir de sa filiale canadienne.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer