Les Aliments High Liner (T.HLF) ont connu une année 2013 bien plus rentable, leurs ventes d'ensemble s'étant améliorées tandis que les coûts liés aux acquisitions ont diminué.

LA PRESSE CANADIENNE

La société néo-écossaise de produits de la mer a affiché mercredi un bénéfice net de 31,3 millions de dollars pour l'exercice clos le 28 décembre, incluant 8,7 millions pour son quatrième trimestre.

En 2012, le producteur alimentaire avait réalisé une perte nette de 2,7 millions, soit 17 cents par action, pour son quatrième trimestre, tandis que son bénéfice net annuel s'était établi à 2,2 millions.

La société a attribué l'amélioration de ses résultats à un certain nombre de facteurs, notamment à la baisse des coûts de financement et au moins grand nombre d'éléments non récurrents liés aux acquisitions.

Les revenus annuels de High Liner ont avancé d'environ 1,5% à 947,3 millions, tandis que ceux du quatrième trimestre ont bondi de près de 17% par rapport à l'année précédente à 254,4 millions.

Les ventes du quatrième trimestre ont été stimulées par l'acquisition d'American Pride en octobre, mais en excluant cet élément, elles ont retraité en raison de la faiblesse soutenue de l'industrie américaine de la restauration et de la baisse de la demande pour les marques privées de produits de la mer.

High Liner a en outre indiqué avoir l'intention de fractionner son action à raison de deux pour une et demandera à ses actionnaires la permission de procéder de la sorte lors de son assemblée annuelle, prévue le 8 mai à Halifax.

L'action de High Liner a perdu mercredi 2,05 $, soit 4,3%, pour clôturer à 45,45 $ à la Bourse de Toronto.