Source ID:; App Source:

Loblaw propulse Joe Fresh dans 23 pays

Loblaw a conclu des ententes avec trois partenaires... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Loblaw a conclu des ententes avec trois partenaires qui ouvriront au total quelque 140 magasins Joe Fresh à l'étranger d'ici 5 ans.

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Le géant ontarien Loblaw s'apprête à bondir hors de l'Amérique pour la première fois. Il posera ses pieds dans 23 pays d'Europe, d'Asie et d'Afrique grâce à sa populaire collection de vêtements à bas prix Joe Fresh.

Pour réaliser cette expansion à l'étranger, Loblaw a conclu des ententes avec trois partenaires qui ouvriront au total quelque 140 magasins Joe Fresh d'ici 5 ans.

L'enseigne créée en 2006 par Joe Mimran, qui en est aujourd'hui le directeur de la création, s'établira notamment en Arabie saoudite, au Liban, en Égypte, au Maroc, en Macédoine, en Croatie, au Kazakhstan, en Géorgie, en Arménie, en Espagne et en Corée du Sud.

«Pour percer ces nouveaux marchés florissants, nous avons fait équipe avec des sociétés qui connaissent à fond le marché, la dynamique du commerce de détail et les préférences des consommateurs de la région», a relaté Mario Grauso, chef de l'exploitation de Joe Fresh Apparel Canada, affiliée à Loblaw.

Ces entreprises sont Fawaz Al Alhokair (ouvrira au moins 96 magasins dans 17 pays d'ici 2018), Retail Arabia International (au moins 15 magasins dans 5 pays d'ici 2018) et Origin&Co (30 magasins en Corée du Sud d'ici 5 ans).

À l'heure actuelle, la marque Joe Fresh est offerte en ligne, dans plus de 340 magasins au Canada, dans 6 boutiques autonomes à New York (dont une sur Fifth Avenue) et dans 650 magasins J.C. Penney aux États-Unis.

Les partenariats annoncés permettront la vente de vêtements pour hommes, femmes et enfants, en plus des produits cosmétiques.

Performance supérieure aux attentes

Loblaw a par ailleurs dévoilé hier des résultats trimestriels au-delà des attentes du marché, ce qui a eu pour effet de faire bondir son titre de près de 5 % à la Bourse de Toronto.

Malgré «le contexte hautement concurrentiel» et «une augmentation sans précédent de la superficie en pieds carrés destinée à la vente au détail» ces derniers mois, le détaillant a augmenté ses ventes comparables de 0,6 %. Cette statistique est significative dans l'industrie de la vente au détail, car elle exclut l'impact des fermetures et ouvertures récentes de magasins.

«Nous y sommes parvenus grâce à notre capacité à demeurer fortement concentrés sur notre stratégie consistant à investir dans notre offre de produits et de services à la clientèle tout en créant des efficiences», a déclaré Galen G. Weston, président du Conseil de Les Compagnies Loblaw.

Loblaw a précisé que la croissance des ventes d'aliments avait été «modérée», tandis que celles de vêtements et d'essence ont été «modestes». Le chiffre d'affaires de la marchandise générale,à l'exclusion des vêtements, a «légèrement diminué».

La marge brute a augmenté de 50 points de base pour s'établir à 22,1 %. Les revenus des services financiers ont augmenté de 15,9 %.

À son quatrième trimestre terminé le 28 décembre, Loblaw a réalisé un bénéfice net de 127 millions de dollars (65 cents par action), sur des revenus de 7,64 milliards (+2,3 %). Les analystes prédisaient en moyenne un bénéfice ajusté de 55 cents par action et des revenus inférieurs à 7,6 milliards.

Pour l'ensemble de l'exercice, l'épicier ontarien a déclaré des ventes de 32,4 milliards (+2,4 %), et des ventes comparables en hausse de 1,1 %. Le bénéfice par action s'établit à 2,24 %, en baisse de 0,4 %.

Le titre de Loblaw (T.L) a terminé la journée à 44,29 $, en hausse de 4,75 %.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer