(Ottawa) La cadence annuelle des mises en chantier a légèrement augmenté le mois dernier par rapport à octobre, et ce, en dépit des reculs observés dans cinq provinces.

La Presse canadienne

Pour le mois de novembre, le taux annuel des mises en chantier, corrigé des variations saisonnières a affiché une progression de 0,3 % sur un mois pour atteindre 201 318 unités, contre 200 674 unités en octobre, a indiqué lundi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Selon l’agence fédérale, la moyenne mobile sur six mois du taux annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier s’est établie à 219 047 unités en novembre, ce qui constitue une hausse par rapport à 218 253 unités en octobre.

Le rythme des mises en chantier dans les centres urbains a grimpé de 0,4 %, à 188 559 unités, tandis que les mises en chantier en milieu rural ont été de 12 759 unités.

Les mises en chantier de logements collectifs dans les centres urbains ont grimpé de 2,3 %, à 141 753 unités, alors qu’une baisse de 5,1 % a été observée du côté des maisons individuelles, avec 46 806 mises en chantier.

Le Québec, l’Ontario, l’Île-du-Prince-Édouard, le Manitoba et la Saskatchewan ont affiché des reculs en ce qui a trait à la cadence des mises en chantier au mois de novembre, alors qu’il y a eu des hausses du côté de la Colombie-Britannique et de l’Alberta.