Victhom Bionique Humaine (T.VHB) se dit incertaine quant à l'avenir de Neurostream Technologies, sa coentreprise pour le développement de produits utilisés dans le traitement de problèmes de santé comme l'apnée du sommeil, et pourrait avoir besoin de financement complémentaire pour survivre.

LA PRESSE CANADIENNE

La société de Québec, détient une participation de 44,4% dans la coentreprise avec Otto Bock HealthCare.

À la fin du plus récent trimestre, clos le 30 juin, Neurostream n'avait toujours pas atteint un objectif prévu pour le 1er mai - soit l'enregistrement de son produit en Europe.

Même si Victhom croit détenir suffisamment de liquidités pour répondre à ses besoins de trésorerie pour les 12 prochains mois, sa direction estime que Neurostream «aura besoin de financement complémentaire pour assurer la poursuite de son exploitation».

Otto Bock continue à financer Neurostream sur une base volontaire, mais «l'issue de cette situation est tributaire d'un certain nombre de facteurs en partie indépendants de la volonté de la société», a précisé Victhom.

«En conséquence, il existe des doutes en ce qui concerne la capacité de la coentreprise d'assurer la poursuite de son exploitation.»

Par ailleurs, Victhom a vu ses revenus fondre comme neige au soleil au cours de son deuxième trimestre. Ceux-ci ont reculé de 94,4% pour s'établir à 27 901 $ au plus récent trimestre, contre 495 736 $ un an plus tôt.

La société, qui développe et produit des dispositifs bioniques pour une variété de dysfonctions physiques et physiologiques, n'a pas dévoilé son bénéfice ou sa perte nette pour le trimestre.

Victhom a attribué la baisse de ses revenus au transfert des activités de soutien et de développement de produit à la société spécialisée en orthétique et en prothétique islandaise Ossur, réalisé au premier trimestre.

L'entreprise a volontairement retiré son action de la Bourse de Toronto à la fin de l'année dernière et s'est inscrit à la cote de la Bourse de croissance TSXV.

Le titre de Victhom a retraité vendredi de 1 cent à la Bourse de croissance TSXV, pour clôturer à 7,5 cents.