Quoi faire, voir ou lire durant la semaine de relâche ? Huit dirigeants de Québec inc. vous font leurs suggestions qui ne sont pas liées à leur domaine professionnel.

Vincent Brousseau-Pouliot
Vincent Brousseau-Pouliot La Presse

Dax Dasilva

Fondateur, président et chef de la direction de Lightspeed, plateforme de commerce pour les PME

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Dax Dasilva

Du plein air et une balado

« Pour une activité à l’extérieur, je suggère d’aller découvrir le parc national des Îles-de-Boucherville, situé à moins de 30 minutes de Montréal. Ce parc de cinq îles est une oasis de paix toute l’année. On peut y apercevoir des hérons bleus, des renards roux et des cerfs de Virginie. L’hiver, on peut notamment faire de la randonnée, du ski de fond, du fatbike et de la raquette [en raison de la COVID-19, il faut réserver son billet d’entrée sur le site web de la SEPAQ]. Pour une activité à l’intérieur, j’aime beaucoup le podcast Radio Never Apart animé par Jordan King, une artiste canadienne établie à New York. Chaque mois, elle interviewe des invités et discute de sujets aussi divers que les initiatives de développement durable dans le milieu de la mode, les conversations intergénérationnelles entre artistes et créateurs et les collaborations entre des créateurs et des entrepreneurs indépendants. On peut notamment écouter ce podcast sur SoundCloud. »

France Margaret Bélanger

Vice-présidente exécutive et chef des affaires commerciales du Groupe CH

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

France Margaret Bélanger

Ski, patin et Star Wars

« Pour la semaine de relâche, ce sera des activités à l’extérieur. Mes filles et moi allons skier tous les jours en matinée et patiner à l’extérieur en après-midi. Cette année, nous nous sommes équipés en raquettes. Pour une belle randonnée de raquettes, il y a la piste multifonctionnelle de Tremblant : c’est très beau avec les arbres et la neige. Le soir, quand il n’y a pas de match du Canadien, on écoute des films. Mes filles de 9 et 12 ans aiment beaucoup La guerre des étoiles et Le seigneur des anneaux. On écoute le même film plusieurs fois et on trouve ça toujours aussi bon ! »

Frantz Saintellemy

Président et chef de l’exploitation de LeddarTech, entreprise spécialisée dans la conduite autonome

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Frantz Saintellemy

Deux livres, deux séries et un jeu de société

« J’ai deux suggestions de livres : Tools of Titans, de Tim Ferriss, qui aide à comprendre les gens hyperperformants comme Steve Jobs, Bill Gates et Arnold Schwarzenegger, ainsi que Virtuoso Teams, un livre de Bill Fischer et Andy Boynton qui raconte comment des équipes extraordinaires ont réussi des choses extraordinaires. On apprend notamment comment l’équipe d’Apple a réussi à livrer l’iPod en six semaines. J’ai aussi deux suggestions de docu-séries sur Netflix. Premièrement, The 13th, une série d’Ava DuVernay sur le 13amendement de la Constitution américaine qui a aboli l’esclavage. Cette série raconte comment l’esclavagisme a été remplacé par une autre forme d’esclavagisme : l’incarcération de masse. Aussi, Amend : The Fight for America est une série de Will Smith sur le 14amendement qui garantit l’égalité entre les personnes. On y voit la résistance active et passive au fil des ans contre l’égalité des femmes, le mariage gai et les enfants de l’immigration. Ce sont deux séries d’actualité. Finalement, en famille, nous aimons beaucoup les jeux de société. Présentement, on joue enfants contre parents à Mâche mots. »

François Dumontier

Président et propriétaire du Groupe Octane, promoteur local du Grand Prix de F1 du Canada

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

François Dumontier

Le parrain

« La semaine de relâche, ça me rappelle quand mes enfants étaient ados et qu’on passait la semaine en ski. À l’époque [il n’y avait pas de pandémie !], on sortait de Montréal et on allait découvrir des stations de ski partout au Québec. Pour l’après-ski, on se tapait la trilogie du Parrain. C’est un classique ! On regardait la trilogie tous les ans. Je ne suis pas un amateur de films de mafia, mais j’aime l’histoire du Parrain, particulièrement le premier film. Ce sont des films qui ne se démodent pas. J’ai encore la version en VHS chez moi, en plus de la version en DVD. » Les trois films du Parrain, réalisés par Francis Ford Coppola et mettant en vedette Marlon Brando et Al Pacino, ont gagné neuf Oscars, dont deux Oscars du meilleur film pour les deux premiers opus.

Mara Gourd-Mercado

Directrice générale de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, qui organise notamment le gala des Gémeaux

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Mara Gourd-Mercado

Le livre Là où je me terre

« C’est le premier roman de Caroline Dawson, une Québécoise d’origine chilienne, au sujet de son arrivée au Québec à 7 ans après avoir fui le Chili avec ses parents et ses deux frères. C’est le récit de cette enfant qui grandit au Québec et qui a besoin d’appartenir à sa nouvelle terre, de comment elle efface tranquillement son héritage chilien pour se fondre dans la masse. Ce besoin d’appartenir à quelque chose de plus grand que nous-mêmes fait qu’on efface souvent une partie de nous-mêmes, c’est une histoire universelle. Tous les enfants passent par cette phase-là. Ado, tu transformes une partie de ce que tu es pour appartenir à un groupe. Ce livre m’a beaucoup touchée parce que je suis née au Québec d’un père argentin et d’une mère québécoise. J’ai quitté le Québec à l’âge de 2 ans pour aller vivre en Amérique latine puis au Portugal. Au Portugal, je refusais de parler espagnol ou français, je voulais parler uniquement portugais. Quand je suis revenue au Québec, j’ai aussi senti cette volonté de vouloir passer inaperçue, de se fondre dans la masse. Ce livre est une lettre d’amour au Chili et au Québec, ainsi qu’aux parents qui font des sacrifices pour que leurs enfants aient une vie meilleure, peu importe d’où on est. »

Albert Dang-Vu

Coprésident et chef de la direction de Mirego, entreprise d’applications et de produits numériques

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Albert Dang-Vu

Du fatbike à Québec et des tyroliennes

« On aime beaucoup sortir dehors. Pour les lecteurs de Québec, je vous conseille d’essayer Tuque et Bicycle Expériences, une initiation au fatbike dans la ville de Québec offerte par une jeune entrepreneure. On a acheté des forfaits au bureau, et les gens ont capoté ! Une autre suggestion : faire de la tyrolienne avec les enfants. Je ne pensais pas qu’on pouvait en faire l’hiver, mais c’est possible à plusieurs endroits, notamment chez Arbraska (Québec, Rawdon, Mont-Saint-Grégoire, Outaouais) et chez Arbres en arbres (Drummondville). À la maison, mes filles aiment beaucoup les jeux de société, dont ceux de l’entreprise québécoise Randolph. Présentement, on joue à Tu te mets combien ?, un jeu de questions de connaissances générales. »

Judith Fetzer

Cofondatrice et PDG de Cook It, entreprise de repas prêts à cuisiner

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Judith Fetzer

Le livre The Hard Thing About Hard Things

« C’est un livre qui s’adresse à tout le monde qui est en affaires ou en gestion. Il y a eu beaucoup de livres de gestion pour expliquer quoi faire pour que ça se passe bien, mais ce livre explique plutôt quoi faire quand ça ne se passe pas bien. Comment fait-on pour régler une situation difficile ou pour gérer de mauvais résultats ? Ce livre est un “reality check”. » L’auteur du livre, Ben Horowitz, est entrepreneur et investisseur en capital de risque. Sa firme Andreenssen Horowitz est l’une des plus importantes de la Silicon Valley. Elle a notamment investi dans Facebook, Twitter et Airbnb avant leur entrée en Bourse. Ben Horowitz a aussi vendu son entreprise de logiciels Opsware à HP pour 1,6 milliard en 2007.

François Gratton

Président de Groupe Telus et chef de la direction de Telus Québec, entreprise de télécoms

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

François Gratton

Ski, bouffe et Les beaux malaises 2.0

« Je travaille à la maison depuis un an et on passe tellement de temps à l’intérieur depuis la pandémie qu’on a hâte d’aller dehors durant la semaine de relâche. Nous avons quatre enfants et nous sommes une famille de skieurs. Après le ski, on aime faire des grosses bouffes, se retrouver en famille [restreinte à cause de la pandémie] autour des repas. C’est le centre de nos soirées. En soirée, après avoir couché les enfants, on aime regarder des séries télé. On regarde présentement The Undoing de HBO, un thriller juridico-criminel [mettant en vedette Nicole Kidman et Hugh Grant]. Et comme on a adoré Les beaux malaises avec Martin Matte, on a bien hâte de commencer Les beaux malaises 2.0. »