Les yogourts, les crèmes glacées et le beurre de la Laiterie Chagnon se retrouveront en exclusivité sur les tablettes des 295 supermarchés IGA du Québec dès le début de février, a annoncé l’enseigne cette semaine. Or, la seule épicerie de Waterloo, municipalité où est située l’entreprise laitière, est désormais privée des produits Chagnon puisqu’elle est exploitée sous l’enseigne Metro.

Nathaëlle Morissette Nathaëlle Morissette
La Presse

Il y a quelques semaines déjà, plusieurs citoyens de Waterloo, avaient constaté – avec déception – que les yogourts, le lait et le beurre signés Chagnon étaient disparus des frigos de leur supermarché, rapportait récemment un article de La Voix de l’Est.

Les commentaires publiés sur la page Facebook de la Laiterie que nous reproduisons tels quels, démontrent clairement que cette entente d’exclusivité fait des mécontents à Waterloo et dans l’ensemble de la région. « Vous arrivé dans beaucoup de nouveaux endroits et abandonner ceux qui vous on fait vivre… revenez dans votre région natale… », peut-on lire. « Revenez au Metro de Bromont svp. On vous a toujours supporté depuis des années », écrit un autre internaute.

Selon les informations obtenues par La Presse, le Metro Plouffe de Waterloo aurait voulu négocier une entente particulière avec la Laiterie Chagnon afin de pouvoir continuer à offrir les produits de l’entreprise, située à deux kilomètres du magasin. « Ils [les gens de la Laiterie] ne peuvent pas », s’est contenté de répondre l’un des membres de la direction du groupe qui possède huit supermarchés Metro dans la région. Pour plus de commentaires, on nous a renvoyés à la maison mère.

« C’est une décision d’affaires qu’on respecte, a affirmé d’emblée Geneviève Grégoire, porte-parole de Metro. Mais on est déçus de ne plus pouvoir offrir ces produits-là à nos clients de l’Estrie, notamment de Waterloo. »

Le supermarché IGA le plus près se situe à Bromont, à 12 kilomètres de Waterloo. Par contre, le dépanneur Boni-Soir de la municipalité – enseigne qui appartient à Sobeys tout comme IGA – continuera de vendre le lait Chagnon, a confirmé la propriétaire de l’endroit, Mélanie Coderre. Impossible pour le moment, toutefois, de savoir si d’autres produits y seront offerts.

« Plus de gens contents que de mécontents »

Interrogés à ce sujet au cours d’une rencontre avec La Presse, les deux propriétaires de l’entreprise, Nathan et Christian Kaiser – qui ont acquis la laiterie il y a trois ans –, ont pour leur part affirmé que cette entente permettra aux clients de savoir exactement à quel endroit ils peuvent se procurer leur crème glacée ou leur yogourt. « Je pense qu’il va y avoir plus de gens contents que de mécontents, estime Nathan Kaiser. Ils vont pouvoir trouver tous nos produits à une place. [Avant], il y a des gens qui voulaient du lait, de la crème glacée, du yogourt et ils devaient aller à trois magasins différents. »

« Au cours des dernières années, poursuit-il, chaque fois qu’on sortait un nouveau produit, les gens nous demandaient où ils pouvaient l’acheter. »

« Les IGA sont pas mal partout sur le territoire du Québec, mentionne quant à lui Christian Kaiser. Ça va faciliter la distribution. »

L’entreprise, qui produit 40 000 litres de lait par semaine, a fait connaissance avec les représentants d’IGA l’automne dernier lorsque l’enseigne a demandé aux frères Kaiser s’ils pouvaient produire des bûches de Noël, ce que la Laiterie n’avait jamais expérimenté. Finalement, l’entreprise a produit plusieurs dizaines de milliers de bûches. Forts de cette expérience, les propriétaires ont l’intention de développer de nouveaux produits au cours de la prochaine année.