(Singapour) Singapour a de nouveau réduit mardi sa prévision de croissance pour l’année 2019 en raison de l’impact sur ses exportations de la guerre commerciale sino-américaine.

Agence France-Presse

Le gouvernement singapourien a dit tabler sur une croissance de 0,0 à 1,0 % cette année, alors qu’elle espérait jusqu’alors une croissance de l’ordre de 1,5 à 2,5 %, une prévision qui avait déjà été revue à la baisse.

L’économie singapourienne, très dépendante de la santé du commerce international, est souvent vue comme un bon indicateur de la vigueur de l’économie mondiale. Le PIB de la cité-État avait progressé de 3,2 % en 2018.

L’économie de Singapour a connu un accès de faiblesse surprise au deuxième trimestre, enregistrant une contraction de 3,4 % en rythme annualisé au deuxième trimestre, après une croissance de 3,8 % au premier trimestre, alors que les analystes tablaient sur une légère croissance.

Ces mauvaises statistiques ont illustré l’impact majeur des tensions commerciales entre Washington et Pékin sur les économies les plus dépendantes des exportations.

Les exportations hors pétrole ont affiché ainsi la plus grosse chute en mai depuis février 2013 entraînées par une dégringolade du secteur électronique.

« Les perspectives de croissance d’économies en développement cruciales et de la Chine ont empiré, en partie en raison de l’escalade ces derniers mois du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine », a indiqué le ministère singapourien du Commerce.

« Les incertitudes et les risques pour l’économie mondiale ont augmenté ces trois derniers mois », a averti le ministère en citant le fait que le président américain Donald Trump avait promis d’infliger 10 % de taxes supplémentaires sur 300 milliards de dollars de marchandises importées de Chine.

« Cela risque vraiment de miner la confiance mondiale et les affaires, et d’avoir des implications sur le commerce mondial et la croissance économique mondiale. »