Source ID:5250b8b0abca342087ba181b2537c33e; App Source:StoryBuilder

L'actualité au Bourget

Grâce à Investissement Québec, l'entreprise française Flying Whales travaillera... (PHOTO TIRÉE DU SITE DE FLYING WHALES)

Agrandir

Grâce à Investissement Québec, l'entreprise française Flying Whales travaillera au développement de dirigeables transportant du cargo, destinés expressément aux régions éloignées où le transport est difficile.

PHOTO TIRÉE DU SITE DE FLYING WHALES

(Paris) Le monde de l'aéronautique est réuni à Paris. Voici ce qui a retenu l'attention lors du deuxième jour au Salon du Bourget.

Cinq commandes additionnelles pour l'A220

Déjà le plus important client de l'A220, Delta a ajouté hier 5 appareils à ses demandes, pour porter le total à 95. Il s'agit du deuxième ajout de Delta depuis sa commande originale de 75 appareils passée en 2016. Les cinq appareils seront construits à Mirabel, puisqu'il s'agit du modèle A220-100, le plus petit des deux. L'usine de Mobile, destinée aux clients américains comme Delta, ne construira que l'A220-300. Delta a aussi choisi d'ajouter à l'ensemble de ses appareils, y compris ceux déjà livrés, la nouvelle option leur donnant une portée additionnelle.

Mecachrome augmente la cadence

Mecachrome investira 18 millions de dollars, qui s'ajouteront à une aide non remboursable de 2,3 millions de Québec, pour augmenter les capacités de son usine de Mirabel. Le projet devrait créer environ 80 emplois additionnels. Selon le président de l'entreprise française, Christian Cornille, il s'agit d'une réaction au « dynamisme des marchés américains, où Mecachrome a réussi quelques percées qui ont mené à une hausse de 20 % des affaires ».

Des dirigeables pour les zones inaccessibles

Investissement Québec et l'entreprise française Flying Whales ont convenu d'une lettre d'entente par laquelle Québec deviendrait actionnaire à 25 % de l'entreprise. Celle-ci travaille au développement de dirigeables transportant du cargo, destinés expressément aux régions éloignées où le transport est difficile. Le président de Flying Whales, Sébastien Bougon, a fait valoir le potentiel de cette technologie dans le Nord québécois, où elle pourrait amener machinerie et vivres sans qu'il soit nécessaire de bâtir des routes. L'entreprise établira d'abord au Québec un bureau pour participer aux efforts de recherche et développement. Elle pourrait ensuite, en 2024, y bâtir une usine qui construirait les dirigeables destinés au continent nord-américain.

Hélicoptères électriques urbains

Thales Canada investira, conjointement avec Bell Helicopter, 11 millions de dollars pour la première phase d'un projet de développement et d'essais pour un appareil à propulsion hybride électrique à décollage vertical, qui serait utilisé pour du transport urbain. Québec a fourni une aide non remboursable de 650 000 $ au projet, qui devrait créer une vingtaine d'emplois d'ici 2021. Thales est responsable du développement des commandes de vol et de l'avionique.

Surprenante commande pour le 737 MAX

Boeing a créé la surprise, hier, avec l'annonce d'une intention de commande de 200 appareils 737 MAX, son modèle cloué au sol depuis mars après deux écrasements en Indonésie et en Éthiopie qui ont fait 346 morts. Cette commande, signée avec le groupe IAG (British Airways, Iberia, Vueling, Aer Lingus et Level) sous forme de lettre d'intention, souligne la volonté de Boeing de démontrer sa confiance dans l'appareil et sa ferme intention de surmonter la crise actuelle. Son montant s'élève à plus de 24 milliards de dollars au prix catalogue. Les premières livraisons des appareils, des MAX 8 et MAX 10, sont prévues en 2023. Il s'agit de la première commande annoncée depuis les deux écrasements.

- D'après l'Agence France-Presse




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer