(QUÉBEC ) Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, rencontrera vendredi la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), Diane Francœur, afin de déterminer s’il y a une « perspective d’entente ». Il a envoyé des signaux plutôt positifs jeudi en disant que « le dossier avance assez bien ».

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

Le gouvernement Legault veut conclure une entente avec les médecins spécialistes lui permettant de récupérer « autour de 500 millions de dollars », comme La Presse l’a révélé jeudi.

« Ce que je vous demanderais dans une période aussi critique, peu importe d’où viennent les fuites, peu importe d’où vient l’information, soyez patients, nous allons avoir une entente qui va être acceptable », a lancé Christian Dubé à l’opposition lors de la période des questions à l’Assemblée nationale.

En campagne électorale, François Legault voulait réduire d’un milliard de dollars la rémunération des médecins spécialistes, mais ce chiffre ne fait plus partie de son discours depuis plusieurs mois déjà.

La dernière proposition de la FMSQ se chiffre à 400 millions. Diane Francœur dispose d’une marge de manœuvre, bien mince, pour aller au-delà de cette somme, selon le mandat voté en assemblée plus tôt cette semaine. Elle a fait le point sur l’état des négociations avec les présidents des associations médicales jeudi.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, ARCHIVES LA PRESSE

La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), Diane Francœur

Christian Dubé a brandi la menace d’une loi spéciale à mots à peine couverts en début de semaine. Il a adopté un autre ton en Chambre jeudi. « Le dossier avance assez bien. Je crois qu’il sera possible au cours des prochains jours de voir si nous avons une perspective d’entente qui pourrait nous permettre de continuer et de conclure une entente qui serait non seulement bonne pour le gouvernement, acceptable pour la FMSQ, mais surtout qui permet aux patients d’être traités correctement et dans des délais raisonnables », a-t-il affirmé.

Il dit avoir reçu « un mandat très clair du premier ministre » pour faire en sorte que les médecins spécialistes gagnent 9 % de moins que leurs collègues du reste du Canada. Québec a calculé qu’il faudrait réduire de 400 à 650 millions l’enveloppe de rémunération des médecins spécialistes pour atteindre cette cible. Cette enveloppe avoisine les cinq milliards. Une coupe de 500 millions représenterait donc 10 %.

« On est à la recherche de montants intéressants. On est à la recherche de récurrence dans la diminution des paiements, mais surtout d’avoir des patients qui sont satisfaits », a indiqué Christian Dubé.

Le député de Québec solidaire, Vincent Marissal, a accusé le gouvernement de reculer sur ses propos de la campagne électorale. « Pendant que le ministre de l’Économie investit dans des dirigeables, son collègue au Trésor, lui, se dégonfle devant les médecins spécialistes comme d’habitude », a-t-il déclaré.