On est loin du ton acerbe de la semaine dernière dans les négociations entre Québec et les médecins. Même que les pourparlers progressent au sujet de l'étalement des augmentations salariales, estime le ministre de la Santé Gaétan Barrette.

Mis à jour le 23 sept. 2014
Tommy Chouinard LA PRESSE

Des «échanges fructueux» ont eu lieu entre les deux parties depuis vendredi. «On n'est pas encore arrivé à destination, mais j'ai confiance qu'on va y arriver», a indiqué M. Barrette mardi, avant une réunion du caucus libéral.

La fédération des médecins omnipraticiens et celle des spécialistes ont toutes deux fait des propositions «complètes et chiffrées» prévoyant un étalement des hausses de 1,2 milliard de dollars sur sept ans. Québec avait offert de les étaler sur neuf ans mais il a fait une autre proposition depuis au sujet de laquelle M. Barrette n'a pas voulu faire de commentaires. Les parties se rencontrent à nouveau mardi soir.

Le principal différend porte sur les deux premières années de l'entente. Québec tient toujours à ce qu'aucune hausse ne soit versée cette année, en 2014-2015. Pour l'année suivante, il a jeté du lest, tout comme les deux fédérations, a laissé entendre M. Barrette.

La menace d'une loi spéciale se dissipe. «Si j'en juge de la qualité des échanges qui ont eu lieu en fin de semaine, il y a de bonnes chances qu'on évite ce genre de moyen», a affirmé le ministre.