Source ID:news·20120926·LA·0012; App Source:cedromItem
Exclusif

Le «Doc Mailloux» radié pour 24 mois

Le psychiatre Pierre Mailloux.... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Le psychiatre Pierre Mailloux.

Photo: François Gervais

Le psychiatre controversé Pierre Mailloux ne sera plus «Doc» pour les deux prochaines années, a décidé vendredi dernier le Tribunal des professions.

Il a été radié de l'Ordre des médecins pour 24 mois parce qu'il a prescrit des «mégadoses» de médicaments anti- psychotiques à quatre patients, selon une décision judiciaire dont La Presse a pu prendre connaissance.

Il devra aussi s'acquitter d'une amende de 33 000$ pour des propos tenus à la radio.

C'est le Tribunal des professions qui a scellé le sort du «Doc Mailloux» en confirmant la décision prise par le Conseil de discipline du Collège des médecins en 2011.

Le psychiatre «ne propose [...] aucun argument soutenant que les sanctions comportent des erreurs manifestes et dominantes», ont tranché les trois juges du Tribunal des professions.

Joint en soirée à son domicile, Pierre Mailloux a exprimé sa déception devant le verdict des juges.

«Ça fait 13 ans et 2 mois que le cirque dure, s'est-il désolé. C'est mon verbe haut et fort qui dérange. Ce ne sont pas les mégadoses.»

Pierre Mailloux promet de contester cette décision. Il tentera de retrouver son droit d'exercice pendant les procédures.

«Je vais en appeler et aller en révision judiciaire devant la Cour supérieure. Et puis, on verra ce qui va arriver», a fait valoir le psychiatre.

Mégadoses

Les accusations qui ont entraîné la radiation de Pierre Mailloux concernent la prescription de doses de médicaments dépassant très largement le maximum recommandé par les spécialistes du domaine. Dans un cas, le médecin a demandé à un patient «polytoxicomane» et «alcoolique» de prendre «des doses six fois supérieures aux doses maximales recommandées» d'un antipsychotique, même si celui-ci «présentait des symptômes évidents de surdosage», selon l'avis du Collège des médecins.

«Ça aide beaucoup de patients sévèrement atteints de schizophrénie», a continué de plaider le psychiatre, hier, en entrevue téléphonique. Sur un peu plus de 350 patients, 78 individus suivis par M. Mailloux se sont vu prescrire des mégadoses ou encore un mélange de différents antipsychotiques. «Je suis beaucoup de cas sévèrement atteints», a-t-il expliqué.

Il jure d'ailleurs que les mégadoses sont utilisées depuis longtemps ailleurs dans le monde.

Propos «indignes» en ondes

Plusieurs interventions radiophoniques, dont des «commentaires indignes», sont reprochées à Pierre Mailloux. Chacun des six cas étudiés par les juges coûtera 5000$ en amende au médecin.

En mai 2006, par exemple, M. Mailloux a affirmé que «les jeunes femmes atteintes de mongolisme n'ont pas la même valeur qu'une belle jeune femme universitaire», sur les ondes de stations AM de Sherbrooke et de Trois-Rivières.

Un mois plus tard, il a qualifié les grands-parents d'une interlocutrice de «vieille truie», «vieux cochon» et «vermine» au micro de CKAC 730, à Montréal.

Les 33 000$ d'amende constituent «presque un privilège, presque un honneur», aux yeux de M. Mailloux. «On m'accorde beaucoup d'importance et j'en suis flatté», s'est-il amusé, d'une voix enjouée.

Il y a une semaine à peine, le Conseil canadien des normes de radiodiffusion a tapé sur les doigts de Pierre Mailloux pour avoir fait un rapprochement entre la sexualité des Haïtiens et l'accouplement des animaux sur les ondes de CHOI Radio X, à Québec.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer