La situation à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Eustache continue d'être très difficile, au point où des patients doivent attendre jusqu'à 20 heures avant d'être soignés, faute de médecins, selon la directrice des services professionnels, Marjorie Nicole.

LA PRESSE CANADIENNE

L'établissement a perdu plusieurs urgentologues et intensivistes l'an dernier et a peine à en recruter d'autres.Mardi, l'urgence affichait un taux d'occupation de 183 pour cent, le plus élevé du sud du Québec.

Depuis plusieurs mois, trois ambulances sont redirigées quotidiennement vers l'Hôpital de Saint-Jérôme et l'urgence fonctionne avec un médecin de nuit et deux de jour, plutôt que deux et trois pour les mêmes périodes en temps normal.

Deux médecins de cette unité sont partis au cours de l'été et un troisième quittera dans les prochaines semaines, ce qui signifie qu'il manque au minimum trois à quatre nouveaux à l'urgence et six à huit à l'hospitalisation.