Le président Obama se servira de sa visite à Ottawa pour tisser à nouveau des liens privilégiés avec ce précieux partenaire, allié et voisin qu'est le Canada. C'est ce qu'ont déclaré des collaborateurs du président lors d'un appel conférence, hier, en vue de sa très attendue visite à Ottawa, demain.

Hugo De Grandpré LA PRESSE

«Le président a très hâte à la visite, ont-ils dit. Il a exprimé son souhait au premier ministre (Stephen) Harper que ce soit une occasion pour eux d'approfondir leur relation personnelle, de même que leur relation de travail, entre deux partenaires et alliés d'une importance vitale.»

 

La Maison-Blanche a, au cours de cet appel, rappelé à plusieurs reprises que les deux pays entretenaient des relations commerciales engendrant quelque 1,5 milliard d'échanges chaque jour.

«L'une des choses sur lesquelles le président mettra l'accent, tout comme la secrétaire (d'État Hillary) Clinton dans son voyage actuel, est qu'il est d'une importance vitale que les États-Unis revitalisent leurs alliances, qu'ils cherchent des occasions pour faire avancer nos buts et intérêts partagés», ont déclaré les porte-parole.

L'ALENA sera à l'ordre du jour, a confirmé la Maison-Blanche durant cet appel conférence, en précisant que M. Obama souhaitait profiter de l'occasion pour convaincre Stephen Harper du bien-fondé de sa position dans le dossier.

M. Obama entend aussi discuter de nouvelles technologies pour permettre de développer le potentiel énergétique du Canada, des États-Unis et du Mexique, tout en s'attaquant aux défis des changements climatiques.