Source ID:506765975ba83cd09e02dd652177f918; App Source:StoryBuilder

Nomination partisane: François Legault se défend de renier sa parole

Le premier ministre François Legault.... (Photo Jacques Boissinot, archives PC)

Agrandir

Le premier ministre François Legault.

Photo Jacques Boissinot, archives PC

(Québec) Le premier ministre François Legault se défend d'avoir renié sa promesse de mettre fin à la nomination de « petits amis » en disant qu'il connaît Catherine Loubier depuis six mois seulement.

Mercredi, le conseil des ministres a nommé Mme Loubier au poste de déléguée générale du Québec à New York. Elle était jusqu'à tout récemment directrice adjointe du cabinet de M. Legault. Ce dernier l'avait désignée pour préparer la transition d'un éventuel gouvernement caquiste au début du mois de juillet, dans les semaines précédant la campagne électorale.

L'année dernière, François Legault avait déclaré que « les nominations partisanes et les cadeaux aux petits amis, c'est terminé ».

Lorsqu'on lui a rappelé ses propos jeudi, M. Legault s'est défendu d'avoir renié sa parole. « C'est une personne que je ne connaissais même pas il y a six mois. Donc je ne sais pas c'est quoi votre définition de petits amis », a-t-il répondu. Mme Loubier est selon lui « la meilleure personne » pour ce poste. Elle a été conseillère politique de Stephen Harper et travaillé en communication, entre autres, pour Renault-Nissan à Paris. Son conjoint habite New York.

La ministre des Relations internationales, Nadine Girault, reconnaissait mercredi que « plusieurs » autres candidats auraient été qualifiés pour l'emploi. Une réforme des nominations sera faite par le gouvernement, mais les postes diplomatiques les plus importants continueront d'être nommés en fonction des « objectifs » du gouvernement, disait-elle. « On se garde les huit nominations de délégations générales, dont New York fait partie, pour choisir les gens qu'on veut mettre en place en fonction de nos objectifs, en fonction des objectifs qu'on veut atteindre là-bas et en fonction des compétences qu'on veut aller chercher spécifiquement pour les délégations générales », a expliqué Mme  Girault. « Tous les autres postes, on va les dépolitiser. »

L'an dernier, François Legault déclarait également qu'il ne ferait pas de « cadeaux » à des collaborateurs du régime précédent. Or il a nommé mercredi l'ex-directeur de cabinet du premier ministre Philippe Couillard, Jean-Pascal Bernier, au poste de vice-président de la Société d'habitation du Québec. Interpellé sur cette question, M. Legault a martelé que c'est la « compétence » qui prime.

Le gouvernement a également fait la nomination d'un collaborateur de longue date du Parti québécois, Stéphane Dolbec. Ce dernier est devenu secrétaire général associé au ministère du Conseil exécutif - le ministère du premier ministre.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer