Source ID:; App Source:

Une escouade d'intervention pour parer aux fermetures d'usine

Le premier mandat sera d'intervenir pour lancer une... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Le premier mandat sera d'intervenir pour lancer une bouée de sauvetage aux 275 employés de la papeterie Laurentides des Produits forestiers Résolu, à Shawinigan, qui a annoncé sa fermeture pour octobre.

Photo Archives La Presse

(LA MALBAIE) Devant la multiplication des fermetures d'usines, le gouvernement Couillard met sur pied une «escouade d'intervention tactique» spéciale, à partir d'Investissement Québec. Un groupe restreint de spécialistes auront le mandat de trouver des solutions pour donner un second souffle à des industries mal en point.

Le premier mandat sera d'intervenir pour lancer une bouée de sauvetage aux 275 employés de la papeterie Laurentides des Produits forestiers Résolu, à Shawinigan, qui a annoncé sa fermeture pour octobre, a fait valoir jeudi le ministre du Développement économique, Jacques Daoust. En marge du caucus présessionnel des députés libéraux, le ministre a annoncé la création de ce groupe qui sera dirigé par Luc Séguin, un vice-président d'Investissement Québec, venu de la défunte Société Générale de financement et ingénieur de formation.

Pour le ministre Daoust, ce groupe tactique devra se concentrer sur quelques mandats, trois ou quatre par année au maximum. Il faudra le dégager de ses autres responsabilités pour qu'il puisse se concentrer sur les crises urgentes. Dans la région de la Mauricie, Shawinigan est particulièrement éprouvée, relève M. Daoust.

Des usines désuètes, la concurrence étrangère, des secteurs en déclins, les sources d'inquiétudes sont nombreuses, observe-t-il. Trop souvent dans le passé on a tenté de sauver une usine en problème à tout prix, constate M. Daoust qui croit plus avisé d'intervenir de façon «pointue» avec une équipe capable d'intervenir rapidement.

«On doit accepter que certains secteurs industriels soient en déclin, qu'ils doivent être remplacés par des projets novateurs et concurrentiels» dira M. Daoust.

L'intervention du gouvernement permettra de «fermer le financement» pour lancer des projets de remplacement. Dans des situations comme Shawinigan, ce n'est ni la matière première ni la disponibilité de compétences qui ont posé problème.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer