L'inquiétude règne dans les rangs de Québec solidaire (QS) à l'approche du dépôt du premier budget du nouveau ministre des Finances, Carlos Leitão.

Publié le 31 mai 2014
LA PRESSE CANADIENNE

Alors qu'elle était interviewée par La Presse Canadienne samedi avant-midi, la porte-parole parlementaire de QS, Françoise David, a exposé ce qui a, récemment, contribué à alimenter l'angoisse au sein de sa formation politique.

Elle a rappelé que son parti a déposé, la semaine dernière, une motion pour exiger que «le gouvernement se contraigne lui-même à ne pas appauvrir les plus pauvres dans le budget». Or, d'après Mme David, cette démarche n'a conduit à aucun engagement concret, ce qui, de son propre aveu, a eu pour effet de la faire sortir de ses gonds.

Elle a ajouté que, dans ce contexte, son équipe «craint pour la santé, pour l'éducation, pour les transports collectifs et pour la culture». La députée de Gouin a soutenu que si des compressions sont bel et bien effectuées dans de pareils secteurs, les «Québécois les plus vulnérables» - comme les travailleurs devant se contenter du salaire minimum, les aînés et les bénéficiaires de l'aide sociale - en payeront inévitablement le prix.

Elle a indiqué qu'à ses yeux, il serait possible pour le gouvernement d'épargner ces diverses catégories de citoyens «au statut très précaire» tout en renflouant les coffres de l'État. Françoise David a rappelé que pour y arriver, QS préconise notamment la création de «Pharma-Québec» (un organisme public qui favoriserait «l'achat groupé de médicaments») ainsi que l'instauration d'un «palier d'imposition supplémentaire» pour les contribuables les plus fortunés.

La députée de Gouin a précisé que face à cette dernière proposition, Carlos Leitão n'a, à ce jour, fait preuve d'«aucune réceptivité». Par contre, elle a spécifié que le grand argentier de la province a montré «un intérêt» pour Pharma-Québec.

Il faudra patienter encore un peu avant de savoir si M. Leitão a pris en considération certaines des suggestions chères aux élus de Québec solidaire. Le budget sera présenté à l'Assemblée nationale mercredi après-midi.