Source ID:; App Source:

Dépenses de Lise Thibault: l'enquête est terminée

L'automne dernier, Mme Thibault avait témoigné en commission... (Photo: PC)

Agrandir

L'automne dernier, Mme Thibault avait témoigné en commission parlementaire, une expérience difficile où ses dépenses avaient été vertement critiquées par les élus.

Photo: PC

Le Procureur général du Québec a désormais tout en main pour décider s'il intentera des poursuites contre l'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault.

La Sûreté du Québec a transmis fin février au Directeur des poursuites pénales, le dossier qui a été élaboré avec l'aide d'un procureur, a appris La Presse.

Selon des informations liées au dossier, les enquêteurs avaient constaté qu'au cours de ses 10 années comme lieutenante-gouverneure, Mme Thibault avait accumulé un peu moins de 400 000 $ de dépenses «problématiques». Après 20 mois d'enquête, le dossier final a été transmis fin février au bureau de Me Louis Dionne, le directeur des poursuites criminelles et pénales, a confirmé hier sa porte-parole Me Martine Bérubé.

Il y a eu trois échanges avec la SQ dans ce dossier. La SQ a donné un premier rapport en décembre 2008, il y a eu un second rapport en janvier et, finalement, à la demande des procureurs, on a transmis le rapport d'expertise comptable fin février.

Encore en début d'année, les policiers étaient actifs dans le dossier, vérifiant des faits observés au cours de leur investigation entamée après le dépôt d'un rapport du Vérificateur général du Québec, accablant pour Mme Thibault.

Selon Me Bérubé, on ne peut déduire qu'il y aura des accusations du seul fait que la police a jugé pertinent de transmettre son dossier au Directeur des poursuites. Elle souligne ne pas avoir été informée qu'un procureur avait cheminé avec les policiers pendant toute la durée de l'enquête, pour s'assurer de la bonne marche du dossier.

L'automne dernier, fin octobre, Mme Thibault avait témoigné en commission parlementaire, une expérience difficile où ses dépenses avaient été vertement critiquées par les élus. Dans son rapport de juin 2007, le vérificateur général, Renaud Lachance, de concert avec son homologue fédérale Sheila Fraser, avait déposé des constats accablants : plus de 700 000 $ de dépenses que s'était fait rembourser Mme Thibault en 10 ans, étaient, selon lui, des dépenses personnelles ou n'étaient pas suffisamment documentées.

Dès le début, on s'était interrogé sur l'utilisation généreuse de la carte de crédit de la lieutenante-gouverneure, à plusieurs endroit de la province, au même moment. Les vérificateurs avaient relevé 239 000 $ de dépenses liées à des voyages personnels, des fêtes familiales ou des parties de golf et des billets de spectacle.

En 10 ans, le cabinet de Mme Thibault avait aussi généré des dépenses de 10 millions remboursées par l'État.

Aussi, même si Québec lui payait 4800 $ par mois pour ses frais de subsistance, Ottawa a remboursé en même temps 129 000 $ pour son hébergement et ses repas.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer