Le président des États-Unis, Donald Trump, a fait état d'un plan pour renforcer les défenses de son pays contre les attaques de missiles, dont l'ampleur et les coûts pourraient avoir des conséquences majeures pour la sécurité du Canada et de l'Amérique du Nord.

Mis à jour le 18 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

Les officiels canadiens ont prêté une oreille attentive lorsque M. Trump a révélé cette semaine sa vision après un examen des défenses américaines et alliées contre les nouveaux missiles développés par la Russie, la Chine et d'autres adversaires.

M. Trump a souligné à la fois l'importance de travailler avec les alliés et de faire en sorte qu'ils assument leur part des coûts de la défense contre les missiles et d'autres menaces.

Il a particulièrement mis l'accent sur la surveillance et les défenses dans l'espace pour contrer divers types d'attaques par missiles contre les États-Unis en provenance de n'importe où dans le monde.

Le Canada collabore avec les États-Unis depuis des décennies pour surveiller les missiles balistiques entrants au moyen du système d'alerte rapide, connu sous le nom de Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord.

Mais ce système doit bientôt être mis à niveau, et plusieurs responsables canadiens ont déclaré à La Presse canadienne que le gouvernement travaillait pour mieux comprendre ce que la vision de M. Trump signifie pour le Canada.

Le président a également souligné l'importance de pouvoir se défendre contre des attaques à l'aide de missiles intercepteurs comme ceux employés par le « bouclier antimissile » américain, un système auquel le Canada a déjà refusé de se joindre en 2005.