Source ID:; App Source:

Investiture du PLC dans Saint-Léonard-Saint-Michel: Hassan Guillet en «réflexion»

L'imam Hassan Guillet... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'imam Hassan Guillet

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

L'imam Hassan Guillet, dont le sermon après l'attentat de Québec a été remarqué partout dans le monde, briguera sans doute l'investiture du Parti libéral du Canada (PLC) dans Saint-Léonard-Saint-Michel, à Montréal, dans l'éventualité d'une élection partielle.

« J'ai été approché, je suis soumis à beaucoup de pression, mais ma décision n'est pas prise à 100 %, disons que je suis en réflexion avancée », précise-t-il en entrevue avec La Presse

Le député libéral de la circonscription, Nicola Di lorio, avait annoncé sa démission en avril pour des raisons familiales, mais il occupe toujours ses fonctions. « Pour l'instant, il est encore député et il n'y a pas d'investiture. Par respect, je ne veux rien annoncer », poursuit M. Guillet. 

D'abord évoqué sur les réseaux sociaux vendredi, l'intérêt du porte-parole du Conseil des imams du Québec pour un mandat politique a suscité de vives réactions. « Je veux que l'État soit laïc, mais pas antireligieux, lance-t-il à ses détracteurs. Les individus, par contre, n'ont pas à être laïcs. »

L'imam Hassan Guillet dit avoir annoncé aux musulmans de Saint-Jean-sur-Richelieu, où il prêche, que son sermon d'hier était peut-être le dernier avant longtemps. « Ce n'est pas l'imam qui se présente, un rôle que j'occupe de manière bénévole et très partielle. C'est l'ingénieur, le polyglotte, l'avocat. » Il prend pour exemple Robert Oliphant. « Son passé de pasteur ne l'a pas empêché d'être député libéral de la circonscription de Don Valley-Ouest [en Ontario]. »

Pourquoi avoir choisi le Parti libéral du Canada ? « Bien sûr, je ne cacherai pas que je suis fédéraliste. Il y a aussi l'ouverture, le multiculturalisme et le respect des autres qui me rejoignent. Je ne pense pas qu'un individu peut être 100 % d'accord avec un parti, mais la politique est l'art du compromis. Je pense que c'est avec le Parti libéral que je peux le mieux servir ma communauté. »

Hassan Guillet, qui parle sept langues, affirme être tout désigné pour « bâtir des ponts » entre les communautés culturelles de la circonscription.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer