Ottawa a appelé mercredi les Canadiens à dénoncer les pilotes de drones faisant preuve d'une «utilisation imprudente» de leur aéronef, en se rendant sur un nouveau site web dédié.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le formulaire mis en place par le ministère des Transports permet de donner de nombreuses précisions sur un drone dont le vol a été jugé irrégulier, tel que le type d'appareil, la plaque d'immatriculation du véhicule l'accompagnant, ou encore la description physique du pilote.

Le gouvernement encourage même à fournir les coordonnées GPS du lieu de l'incident présumé.

Tout contrevenant aux règles en vigueur, notamment l'interdiction de voler à proximité d'un aéroport, se verra infliger une amende allant jusqu'à 25 000 dollars et/ou d'une peine de prison, précise le gouvernement.

Bien que le site internet vise principalement à dénoncer les conduites irresponsables des pilotes amateurs, un drone de type militaire figure parmi les appareils pouvant être rapportés.

L'annonce survient à quelques jours de Noël, alors que de nombreux Canadiens s'équipent de drones de plus en plus faciles à piloter et de moins en moins coûteux.