Source ID:; App Source:

Sun News TV présente ses excuses à Justin Trudeau

Dans un monologue, Ezra Levant a laissé entendre que... (PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Dans un monologue, Ezra Levant a laissé entendre que Justin Trudeau (notre photo) s'était imposé à la réception d'un mariage. Il s'en est également pris aux parents de Justin Trudeau, Margaret et Pierre Elliot Trudeau, l'ancien premier ministre fédéral.

PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

(OTTAWA) Le réseau Sun News a présenté ses excuses lundi soir pour des insultes lancées par son animateur Ezra Levant à Justin Trudeau et ses parents la semaine dernière. Le chef libéral les a acceptées.

M. Levant avait critiqué une photo où l'on voyait le leader du Parti libéral du Canada embrasser une mariée sur la joue lors d'un mariage récent à Toronto. 

Le militant conservateur a comparé M. Trudeau à son père, Pierre Elliott Trudeau, qu'il a qualifié de « traînée » (slut en anglais) qui « couchait avec n'importe qui ». Il a aussi affirmé que sa mère avait des « penchants pour les musiciens rock ».

« Maintenant, si c'est ce que vous avez comme boussole morale, d'embrasser la femme de quelqu'un d'autre le jour de son mariage est très cool », a-t-il lancé.

Justin Trudeau a réagi à ces propos en déclarant qu'il ne répondrait plus aux questions des journalistes du réseau de télévision tant qu'on ne lui présenterait pas d'excuses.

Ces excuses ont été présentées par un narrateur tout juste avant l'émission d'Ezra Levant, The Source, à 20 heures lundi.

« Dans un monologue qui a été diffusé le 15 septembre 2014 à l'émission The Source, l'animateur Ezra Levant a critiqué Justin Trudeau pour s'être introduit dans une photo de mariage. Dans ce monologue, il a détaillé un certain nombre de controverses impliquant les parents de Justin Trudeau et leur mariage », a déclaré ce narrateur.

« C'est l'opinion de Sun News que ce segment était de mauvais goût et n'aurait pas dû être diffusé. Nous comprenons pourquoi plusieurs spectateurs ont trouvé le contenu et le langage utilisé insultant. Nous nous excusons à M. Trudeau, sa famille et à nos spectateurs. »

Le bureau du chef libéral a diffusé cette déclaration quelques minutes plus tard : « Nous acceptons les excuses de Sun News. Nous attendons avec intérêt la participation prochaine des journalistes de Sun News aux points de presse de M. Trudeau ».

M. Levant a commencé son émission en parlant de liberté d'expression et de la manière dont les chrétiens sont de plus en plus marginalisés au Canada. Il n'a pas abordé la controverse.

Il y a quelques jours à peine, M. Levant a d'ailleurs réitéré ses propos sur Twitter : « Je maintiens ce que j'ai dit sur Pierre Trudeau qui est une traînée, a-t-il écrit. Je ne crois pas aux deux poids, deux mesures, ex: les hommes sont virils, les femmes sont des traînées »

Des journaux du réseau Sun News doivent diffuser ces excuses mardi. 

Des médias ont également fait état de démarches de l'ancien premier ministre Brian Mulroney, qui serait intervenu dans ce dossier en contactant le bureau du chef libéral pour l'informer que des excuses seraient présentées.

M. Mulroney est le président du conseil d'administration de Québecor, propriétaire de Sun News. 

Il a lui-même été visé par des commentaires disgracieux alors qu'il était au pouvoir. Le magazine satiriste Frank avait lancé un faux concours pour couronner le jeune conservateur qui parviendrait à dépuceler sa fille Caroline.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer