Source ID:367305; App Source:cedromItem
Exclusif

Assurance-emploi: offensive publicitaire de 830 000$

La réforme de l'assurance-emploi suscite la colère de... (Photo: Olivier PontBriand, La Presse)

Agrandir

La réforme de l'assurance-emploi suscite la colère de plusieurs groupes.

Photo: Olivier PontBriand, La Presse

(OTTAWA) L'offensive publicitaire postale déployée par le gouvernement Harper pour défendre sa controversée réforme de l'assurance-emploi a coûté 830 000$ aux contribuables, un «gaspillage éhonté» des fonds publics selon l'opposition.

Début avril, Ottawa a fait parvenir à 4,5 millions de domiciles canadiens un dépliant qui visait à «énoncer les faits» sur sa réforme, laquelle a été vertement critiquée au Québec et dans les provinces atlantiques. Tous les foyers de ces provinces ont reçu le document.

Le dépliant précisait que les bénéficiaires du programme fédéral ont toujours eu la responsabilité de chercher un emploi. On y assurait que ceux qui s'acquittent de cette tâche ne verront pas leurs prestations coupées.

Mais voilà, cette campagne a un prix: 829 805,35$, selon des documents obtenus par La Presse grâce à la Loi sur l'accès à l'information. La distribution des dépliants par Postes Canada a accaparé les deux tiers de la facture. Le reste des frais ont couvert l'impression.

En fin de compte, chaque dépliant a coûté 18 cents à produire et à expédier.

Informer les Canadiens

Au bureau de la ministre Finley, on se défend d'avoir utilisé des fonds publics à des fins partisanes. La porte-parole de la ministre, Alyson Queen, précise que le dépliant a été rédigé par des fonctionnaires et non par du personnel politique.

«C'est important que les Canadiens soient bien informés et qu'ils reçoivent une information précise, a indiqué Mme Queen. Il y a eu beaucoup de désinformation au sujet des changements, donc c'était autrement plus important que nous informions les Canadiens.»

Mais pour l'opposition, il s'agit d'une dépense inacceptable en période de restriction budgétaire. Le député néo-démocrate Mathieu Ravignat estime que cette somme aurait pu servir à payer de nombreuses prestations à des chômeurs qui peinent à trouver du travail.

«Une somme de 830 000$, ça paye beaucoup de prestations à des travailleurs qui doivent faire appel à l'assurance-emploi, a dit M. Ravignat. C'est là où l'on devrait investir et non dans la propagande de l'État.»

«C'est un autre exemple de ce gouvernement conservateur qui essaie de contrôler le message, et ce, aux frais des contribuables», a renchéri le député libéral Marc Garneau.

Le chef du Bloc québécois, Daniel Paillé, a lui-même reçu le dépliant à son domicile. Il qualifie de «honteux» le recours à cette forme de publicité qu'il juge partisane. «C'est 830 000$ de désinformation, c'est de la propagande partisane, a-t-il dénoncé. Ça n'a pas de bon sens qu'un gouvernement se mette les deux mains dans les fonds publics en pensant que ce sont des fonds du Parti conservateur.»

La réforme de l'assurance-emploi est entrée en vigueur le 6 janvier dernier. Elle prévoit que les prestataires fréquents doivent accepter un emploi qui paie jusqu'à 30% de moins que leur salaire habituel pour rester admissibles. Ils doivent aussi accepter un emploi qui se trouve à moins d'une heure de route de leur lieu de résidence.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer