La taille de la Défense sera réduite d'environ un quart

La restructuration des structures de commandement comprend la... (Photo: AFP)

Agrandir

La restructuration des structures de commandement comprend la fusion des quartiers généraux gérant les opérations domestiques, internationales et de soutien.

Photo: AFP

La Presse Canadienne
Ottawa

Le gouvernement Harper a discrètement annoncé une refonte majeure du ministère de la Défense, un geste qui ramènera largement l'armée à sa structure de mission de combat prévalant avant la guerre en Afghanistan, éliminant possiblement des milliers d'emplois.

La restructuration des structures de commandement comprend la fusion des quartiers généraux gérant les opérations domestiques, internationales et de soutien.

Selon le ministre de la Défense Peter MacKay, cette révision est basée sur certaines leçons apprises lors des opérations en Afghanistan, en Libye et lors des Jeux olympiques. M. MacKay a par ailleurs précisé que le nouveau quartier général, connu sous le nom de Commandement des opérations interarmées du Canada (COIC), sera responsable de la gestion de l'ensemble des missions militaires au pays comme à l'étranger, et ce à un meilleur coût pour les contribuables.

La consolidation mènera à une réduction de 25 pour cent du nombre d'employés des différents centres de commandement, un licenciement décrit comme une nécessité dans un rapport réalisé l'an dernier par l'ancien commandant des Forces canadiennes, le lieutenant-général à la retraite Andrew Leslie.

Le nombre précis de pertes d'emplois ou de départs à la retraite n'est pas clair.

Le rapport de M. Leslie décrit l'armée comme possédant une administration hypertrophiée et faisant appel au privé pour les missions de soutien.

L'annonce de la restructuration a été faite par le ministère, déjà critiqué pour son manque de transparence, dans le cadre d'un communiqué émis tardivement vendredi après-midi.

Selon l'officier en charge de l'armée, le général Walt Natynczyk, les changements seront effectués pendant plusieurs mois.

«La mise en place du COIC permettra d'obtenir une organisation plus petite et plus efficace qui continuera à offrir la même excellente en matière d'appui opérationnel à toutes nos troupes, au Canada comme à l'étranger. Un seul centre de commande et de contrôle nous aidera de plus à disposer des capacités nécessaires pour faire face aux conflits actuels et mieux planifier en vue des futurs défis en matière de sécurité mondiale», a-t-il déclaré par voie de communiqué.

La structure de commandement qui sera déconstruite et remplacée a été conçue au départ par l'ancien chef des forces armées, le général à la retraite Rick Hillier, pour répondre aux besoins militaires de l'ère post-11 septembre. Elle a été mise en place par M. Natynczyk qui, après quatre ans à la tête des Forces canadiennes, serait sur le point de prendre sa retraite.

Dans le cadre de l'annonce de vendredi, la Défense a également annoncé une restructuration dans la marine, créant des départements séparés pour gérer la flotte de sous-marins problématiques et d'autres agences pour aider à faciliter l'introduction de nouveaux navires au sein de la flotte.

Les forces navales fusionnent également leurs cinq écoles de formation en une seule.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer