Les conservateurs affirment que la création d'emplois est leur toute première priorité, mais le durcissement du droit criminel est le premier item à leur agenda législatif.

LA PRESSE CANADIENNE

Un mémo interne du caucus conservateur circulant parmi les représentants de la presse dimanche indiquait que le projet de loi omnibus serait déposé dès cette semaine.

Un important officiel du gouvernement a confié que le document sera baptisé «Projet de loi pour rendre nos rues et nos communautés plus sûres».

En campagne, les troupes de Stephen Harper avaient promis d'aller de l'avant avec les projets de loi en matière de justice criminelle devant les Communes dans les 100 premiers jours de session du mandat.

C'est la majorité acquise lors des dernières élections générales qui permettra aux conservateurs de faire adopter sans problème le projet de loi.

Celui-ci prévoit notamment des mesures pour lutter contre le trafic de drogue, durcir les peines contre les criminels pédophiles et interdire la détention à domicile pour les prisonniers violents.

Même si les criminologues et les statisticiens rapportent que le taux de criminalité est à un niveau historiquement bas, le mémo interne arguait que le gouvernement devait en faire encore davantage.

Le mémo plaide que les Canadiens veulent et méritent de se sentir plus en sécurité chez eux.

L'intégration de plusieurs projets de loi en un seul projet de loi omnibus est une tactique souvent utilisée par les conservateurs pour s'éviter des problèmes.