Le Nouveau Parti démocratique (NPD) est confiant de faire des gains dans la région de Gatineau, en Outaouais, aux prochaines élections fédérales.

Publié le 21 nov. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

C'est ce qu'a affirmé le chef du parti, Jack Layton, alors qu'il participait au congrès bisannuel de la section Québec du NPD qui avait lieu ce week-end à Gatineau.

 

Le parti a profité de l'événement pour investir la candidate qui portera les couleurs néo-démocrates au prochain scrutin, Françoise Boivin. Elle affrontera notamment le député bloquiste, Richard Nadeau et le candidat libéral, Steve Mackinnon.

En 2008, Mme Boivin s'était présentée pour le NPD dans la même circonscription, pour la première fois. Elle avait été élue députée libérale de Gatineau en 2004 avant de retourner à la pratique du droit en 2006.

Selon Jack Layton, les Gatinois cherchent une nouvelle voie puisqu'ils désapprouvent les politiques conservatrices et libérales, notamment au sujet de l'Afghanistan. Les bons résultats de Françoise Boivin aux élections de 2008, alors qu'elle était arrivée deuxième derrière M. Nadeau, sont la preuve que les citoyens de cette région voudront voter orange, dit M. Layton.

Par ailleurs, ce dernier a souligné que le congrès du NPD au cours de la fin de semaine est le plus important du parti à s'être tenu l'extérieur de Montréal. Selon le chef néo-démocrate, des députés se sont déplacés de partout au Canada pour y assister.

Jack Layton, assisté de son chef adjoint, le député d'Outremont, Thomas Mulcair, a profité de l'événement pour bâtir son équipe électorale et définir les priorités pour le Québec.