Source ID:; App Source:

Des élections fédérales à l'automne?

Six mois à peine après les dernières élections, le Parti conservateur relance... (Photo: PC)

Agrandir

Photo: PC

(Ottawa) Six mois à peine après les dernières élections, le Parti conservateur relance sa machine électorale en prévision d'un possible scrutin à l'automne.

La directrice des opérations politiques du Parti conservateur au Québec, Claude Durand, a mandaté récemment toutes les associations de circonscription du parti qui n'ont pas de députés à la Chambre des communes de former un comité afin de recruter un candidat qui portera la bannière conservatrice aux prochaines élections, a appris La Presse.

Mme Durand a aussi fait parvenir aux associations un questionnaire exhaustif d'une cinquantaine de pages que doit remplir toute personne désirant briguer les suffrages pour le Parti conservateur.

«Je vous rappelle que le processus de préparation pour les prochaines élections reprend son cours. Nous demandons à toutes les ACE (associations de circonscription électorale) qui ne sont pas représentées par un député conservateur de former un comité de recherche de candidat afin de commencer à identifier et à recruter des candidats potentiels», affirme Mme Durand dans un courriel expédié aux présidents des associations.

Jointe mercredi, Mme Durand a confirmé qu'elle menait une opération de recrutement, mais elle a référé toutes les questions liées à l'organisation au Québec au ministre des Travaux publics, Christian Paradis, aussi lieutenant politique de Stephen Harper dans la province.

Un porte-parole de M. Paradis, Mark Quinlan, a affirmé qu'il était normal de former un comité pour recruter de nouveaux candidats dans un contexte de gouvernement minoritaire.

«Prêt à toute éventualité»

Sous le couvert de l'anonymat, une source conservatrice a indiqué à La Presse que les troupes doivent être prêtes pour des élections automnales étant donné que les libéraux de Michael Ignatieff ont déjà manifesté leurs intentions de tenter de renverser le gouvernement Harper à l'automne s'ils jugent que les mesures adoptées jusqu'ici ne permettent pas de relancer l'économie.

«Le but est d'avoir tous les candidats choisis avant la fin du printemps. Il faut être prêt à toute éventualité. Ce n'est pas nous qui allons déclencher des élections. Nous sommes un gouvernement minoritaire. Les trois partis de l'opposition peuvent nous défaire à n'importe quel moment. Si cela arrive à l'automne, nous allons être prêts», a affirmé cette source.

Les libéraux ont également commencé à relancer leur machine électorale. Le lieutenant politique de Michael Ignatieff au Québec, Denis Coderre, a mis sur pied l'organisation électorale et il compte tenir des assemblées d'investiture dans au moins une dizaine de circonscriptions au Québec d'ici juin.

Certificat de bonne conduite

Dans le questionnaire à remplir du Parti conservateur, daté de mars 2009, les candidats intéressés à porter les couleurs du Parti conservateur doivent répondre à une multitude de questions au sujet de leur situation personnelle et professionnelle, et s'ils ont déjà été accusés de quelque crime ou fraude que ce soit.

Pour s'assurer qu'un candidat ne cache pas certains aspects de sa vie privée qui pourraient embarrasser le Parti conservateur durant une campagne, tous les candidats doivent remettre au comité de mise en candidature un certificat de bonne conduite, obtenu de la GRC ou de la police locale, ou encore remettre un rapport de casier judiciaire s'ils en possèdent un.

Les intéressés sont aussi invités à expliquer pourquoi ils veulent être candidats pour le Parti conservateur et fournir trois références personnelles autres que des membres de leur famille. Ils peuvent aussi préciser s'il y a des éléments du programme du parti avec lesquels ils ne sont pas d'accord.

Et comme ils l'ont déjà fait dans le passé, les dirigeants du Parti conservateur veulent savoir si un candidat potentiel soutient « le point de vue d'un groupe faisant la promotion de la sécession d'une province ou d'une région du Canada », ou s'il a déjà été associé à un tel groupe.

À l'heure actuelle, le Parti conservateur détient 10 des 75 députés que compte le Québec à la Chambre des communes. Les troupes de Stephen Harper doivent faire d'autres gains dans la province si le parti veut former un gouvernement majoritaire aux prochaines élections.

Le Bloc québécois continue de régner en maître au Québec, détenant 49 sièges en tout. Le Parti libéral a 14 sièges, le NPD 1 siège et il y a 1 député indépendant, André Arthur, qui représente la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier aux Communes depuis 2006.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer