(Ottawa) La motion du Bloc québécois pour éliminer la prière récitée avant le début des travaux de la Chambre des communes a été défaite mercredi.

Mis à jour le 11 mai
Mylène Crête
Mylène Crête La Presse

En tout, 266 élus l’ont rejetée dont presque l’entièreté du caucus conservateur et du caucus libéral. Quatre néo-démocrates se sont également prononcés contre.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, de confession sikhe a appuyé la motion bloquiste tout comme le député québécois Alexandre Boulerice. Seulement 56 élus ont voté pour, incluant les députés du Bloc québécois et la majeure partie du caucus néo-démocrate. Un seul député libéral a voté avec eux. Il s’agit du député torontois Nathaniel Erskine-Smith.

« Il n’aura pas fallu grand temps pour qu’il y ait suffisamment de coqs québécois qui chantent pour que j’arrête de compter, mais le résultat est clair », a réagi le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, à l’issue du vote. « Le Canada s’affirme comme pays religieux, comme pays monarchiste, valeurs auxquelles les Québécois de toute évidence ne s’identifient pas. »

Or, les dix députés conservateurs du Québec ont tous voté contre tout comme la plupart des 35 élus libéraux québécois — les ministres François-Philippe Champagne et Mélanie Joly sont en voyage à l’étranger.

M. Blanchet ajouté que « les valeurs québécoises » et « les valeurs de la Chambre des communes du Canada » sont diamétralement opposées. « C’est le constat que nous devons faire et c’est le constat que les Québécois sont appelés à faire aussi », a-t-il dit.

Le député bloquiste, Martin Champoux, avait déposé une motion mardi pour remplacer la lecture de la prière en début de séance à la Chambre des communes par un moment de réflexion de deux minutes en modifiant le règlement. Il a ainsi utilisé l’une des trois journées de l’opposition de sa formation pour forcer un débat sur la laïcité.

Les trois autres principaux partis avaient fait valoir qu’il y avait des enjeux plus urgents comme la montée de l’inflation, la crise climatique et la guerre en Ukraine. Les libéraux et les néo-démocrates avaient assuré que leurs députés pourraient voter librement. Les conservateurs qui sont contre la motion devaient suivre la ligne de parti.

Prière de la Chambre des communes

« Dieu tout-puissant, nous te remercions des nombreuses grâces que tu as accordées au Canada et à ses citoyens, dont la liberté, les possibilités d’épanouissement et la paix. Nous te prions pour notre Souveraine, la Reine Elizabeth, et le (la) Gouverneur(e) général(e). Guide-nous dans nos délibérations à titre de députés et aide-nous à bien prendre conscience de nos devoirs et responsabilités. Accorde-nous la sagesse, les connaissances et la compréhension qui nous permettront de préserver les faveurs dont jouit notre pays afin que tous puissent en profiter, ainsi que de faire de bonnes lois et prendre de sages décisions. Amen. »