(Québec) François Legault et sa famille se disent choqués contre les propos tenus mercredi par le chef du Parti québécois Paul St-Pierre Plamondon. Ce dernier avait laissé entendre en point de presse – avant de retirer ses propos – que le premier ministre n’avait pas respecté les mesures sanitaires en ayant été accompagné de ses deux garçons dans la cour de sa maison.

Mis à jour le 11 févr. 2021
Hugo Pilon-Larose
Hugo Pilon-Larose La Presse

« Quand il dit qu’on donne des contrats [pour prendre des photos], c’est un mensonge. Ensuite, quand il dit que mes enfants n’habitent pas chez moi, c’est un mensonge. […] Ce qui me choque et ce que je voudrais dire à M. St-Pierre Plamondon, au chef du PQ, c’est que c’est assez dur, il me semble, la politique, qu’on devrait laisser les enfants en dehors de ça », a affirmé M. Legault dans la déclaration d’ouverture d’une mêlée de presse, jeudi.

Appelé à commenter cette histoire en anglais, le premier ministre a réitéré avec vigueur : « Shit, please, don’t get the children involved » (traduction : merde, s’il vous plait, n’impliquez pas les enfants » dans les débats politiques).

La source des frictions entre le premier ministre Legault et le chef péquiste émane d’une mêlée de presse tenue mercredi. M. St-Pierre Plamondon a alors affirmé que François Legault n’avait pas respecté les mesures sanitaires quand il a pris une photo de lui faisant de la planche à neige dans sa cour, et que ses enfants étaient présents, « parce qu’ils ne vivent pas au même domicile ».

Dans une déclaration écrite publiée mercredi après-midi sur Twitter, Paul St-Pierre Plamondon a expliqué que son parti détenait « d’autres infos nous indiquant que les deux fils du [premier ministre] n’habitaient pas chez lui ».

« M. Legault confirme que ses enfants vivent à son domicile, je crois sa parole et retire mes propos », a affirmé le chef péquiste.