(Ottawa) Tous les ministres des Finances du pays sont réunis à Ottawa aujourd’hui avec pour sujet de discussion une aide fédérale plus grande pour les provinces dépendantes de leurs ressources naturelles, comme l’Alberta.

La Presse canadienne

Toutes les provinces s’entendent pour dire que le programme fédéral qui les protège contre les aléas soudains de l’économie se doit d’être plus généreux.

Le programme de stabilisation fiscale est beaucoup plus simple à modifier que la complexe formule du programme de péréquation et certains amendements pourraient représenter des milliards de dollars pour les provinces durement éprouvées par la chute des prix du pétrole.

Ces provinces demandent à ce que le programme soit révisé pour éliminer le plafond fixé à 60 $ par citoyen et pour permettre l’accès à des versements rétroactifs. Ce qui pourrait valoir des milliards de dollars pour l’Alberta.

Contrairement aux paiements de péréquation, les fonds pour la stabilisation fiscale proviennent directement des revenus du fédéral, ce qui a facilité la discussion entre les premiers ministres des provinces qui ont unanimement convenus de mettre en priorité l’élargissement de ce programme.

Parmi les autres sujets de discussion, le premier ministre fédéral Bill Morneau va faire face à des demandes insistantes pour augmenter la valeur des transferts d’argent pour les soins de santé.