(Québec) Marwah Rizqy ne briguera pas la direction du Parti libéral. La députée de Saint-Laurent a confirmé lundi qu’elle renonce à se lancer dans la course et qu’elle appuiera plutôt Alexandre Cusson.

Martin Croteau Martin Croteau
La Presse

Denis Lessard Denis Lessard
La Presse

Dans une publication Facebook en fin de journée, elle confirme avoir mené une « réflexion sérieuse » sur la meilleure manière de renouveler le PLQ après sa défaite électorale cinglante l’an dernier.

« J’en suis venue à la conclusion que ce n’était pas à titre de cheffe que je pourrais le mieux le faire à ce moment-ci », a-t-elle écrit.

« Je compte tout de même participer activement à la course à la chefferie qui s’amorce sous peu à titre de militante et de députée libérale, a-t-elle ajouté. Je désire m’investir sur le plan des idées et joindre une nouvelle génération de libéraux progressistes. »

Elle appuiera Alexandre Cusson, qu’elle a rencontré vendredi dernier. Le maire de Drummondville et ex-président de l’Union des municipalités du Québec n’a toujours pas confirmé s’il sera candidat. Il précisera ses intentions au conseil général du PLQ à Sherbrooke en fin de semaine.

Mme Rizqy n’a jamais caché son intérêt pour la chefferie. Jusqu’à ce que la candidature d’Alexandre Cusson se précise, elle était toujours très désireuse de se lancer dans la course, même sans argent ni organisation.

À des libéraux qui suivaient sa réflexion elle a indiqué son intention d’annoncer sa candidature le 4 novembre, à l’occasion d’entrevues à LCN ou à RDI.

Ces conseillers l’en ont dissuadé sans trop de ménagement. Une telle annonce ne peut se faire sans la participation de quelques appuis, députés ou candidats défaits, ont-ils fait valoir. Mme Rizqy pêchait par inexpérience selon eux en pensant que l’organisation se mettrait en place après l’annonce. Dans le passé, à chaque occasion, l’annonce était faite une fois qu’une structure de campagne était en place.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Alexandre Cusson

Ni Marwah Rizqy, ni Alexandre Cusson n’ont rappelé La Presse lundi.

Pour l’heure, Dominique Anglade est toujours la seule candidate officielle à la succession de Philippe Couillard. Elle compte sur l’appui de 11 députés. La dernière en liste est Christine St-Pierre, qui s’est ralliée à sa campagne samedi.

Gaétan Barrette a lui aussi jonglé avec l’idée de se porter candidat, mais il y a renoncé vendredi dernier.

La course à la direction débutera officiellement en fin de semaine lors du conseil général du PLQ à Sherbrooke. Si M. Cusson confirme sa candidature, le prochain chef sera désigné au mois de mai.