Source ID:; App Source:

Région de Québec: la vague adéquiste retombe

Sylvie Roy, de l'ADQ, a été réélue....

Agrandir

Sylvie Roy, de l'ADQ, a été réélue.

Le «mystère de Québec» est disparu sans avoir été élucidé. La vague adéquiste qui avait balayé la capitale au printemps 2007 s'est dégonflée hier, ne laissant à Mario Dumont qu'une poignée de députés sur les deux rives du fleuve.

Il y a 20 mois, l'ADQ avait remporté 14 des 19 circonscriptions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Hier, il n'en restait plus que cinq : Chauveau, Lotbinière, La Peltrie, Chutes-de-la-Chaudière et Beauce-Nord. Et encore, avec des majorités qui ont considérablement fondu depuis le dernier scrutin.L'ADQ a vécu l'une de ses défaites les plus cuisantes dans Vanier où le député sortant Sylvain Légaré, qui avait gagné par plus de 10 000 voix en 2007, s'est incliné derrière le libéral Patrick Huot. Cette circonscription était considérée comme l'un des plus solides bastions de l'ADQ, dont la chute annoncerait des temps difficiles pour ce parti.

Une autre défaite symbolique a eu lieu dans Lévis où le député sortant Christian Lévesque s'est fait doubler par le libéral Gilles Lehouiller.

Dans Charlesbourg, la députée Catherine Morissette, qui a accouché deux jours avant le déclenchement des élections, a cédé la place à un poids lourd libéral, Michel Pigeon, ex-recteur de l'université Laval.

L'ADQ a misé sur un candidat vedette dans Chauveau : l'ancien journaliste de TQS Gérard Deltell. Celui-ci a été élu avec une majorité de plus de 3 000 voix. M. Deltell avait pris le relais du député sortant Gilles Taillon qui a mordu la poussière dans sa nouvelle circonscription de Chapleau, en Outaouais.

Trois autres députés adéquistes de la région limitrophe de la capitale - Marc Picard dans Chutes-de-la-Chaudière, Sylvie Roy dans Lotbinière et Éric Caire dans La Peltrie - ont résisté à la déferlante libérale. Mais dans Montmorency, le libéral Raymond Bernier a eu raison du député adéquiste sortant Hubert Benoît.

«Malheureusement, le psychodrame d'Ottawa a complètement occulté la campagne électorale», a déploré l'un des «survivants» adéquistes, Éric Caire, pour expliquer la débâcle de son parti.

Dans Louis-Hébert, le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale Sam Hamad a remporté une victoire solide, tandis que le ministre de la Santé Yves Bolduc, élu lors d'une élection partielle en septembre, a réitéré sa victoire dans la circonscription de Jean-Talon.

La Beauce s'est scindée en deux, en laissant Beauce-Nord à l'adéquiste Janvier Grondin, et Beauce-Sud au libéral Robert Dutil.

Problèmes de ressources, tiraillements internes, défections : le Parti québécois a connu sa part de problèmes dans la région de la capitale. Hier, la cheffe du PQ, Pauline Marois, a aisément remporté la circonscription de Charlevoix, tandis qu'Agnès Maltais a gardé son siège dans Taschereau.

Mais le PQ se dirigeait vers une troisième place dans 13 des 19 circonscriptions de cette région. Pour le PQ, le mystère de Québec demeure entier.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer